• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Naja

sur Crime et châtiment, entre la peur et la délectation !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Naja Naja 2 novembre 2008 18:53

"Relsez le premier article et dites moi où je glorifie le discours présidentiel !"
Relisez mon commentaire et dites-moi où j’ai écrit que vous glorifiez le discours présidentiel !
J’ai fait remarqué que vous tombiez dans le piège tendu par son discours manipulatoire en croyant qu’il conduit à une glorification des victimes par la société, alors que c’est tout le contraire. C’est bien l’objet de votre article de 2007 : dénoncer la prétendue starisation des victimes, ses méfaits et pièges. Non ?

Alors au final, oui, vous vous retrouvez à glorifiez le monarque à votre insu en réagissant précisément comme il l’attend. C’est à dire en supposant qu’il a ce pouvoir de changer les mentalités de ses sujets si profondément et rapidemment qu’en moins de deux ans, on serait passé du mépris et de l’ignorance à la sacralisation des victimes. De sorte qu’il n’y aurait plus de carences à dénoncer de ce côté, juste à faire redescendre les victimes du piédestal sur lequel il feint de les mettre. Et donc pas un euro à dépenser dans leur prise en charge, pas plus que dans des campagnes d’informations ou encore dans la justice. Si il vous lisait, Sarkozy se roulerait dans l’auto-satisfaction de ce voir si influent et si rusé.
Je conçois que ce soit difficile à avaler pour vous qui visiblement ne le portez pas plus que moi en admiration, mais mieux vaut se réveiller tard que jamais, vous ne croyez pas ?


"Quant à la dernière citation prise dans le prmier article, elle concerne une étude faite sous Napoléon III et je regrette le manque de précision ; elle n’a rien à voir avec les statistiques de police récentes. "
La citation en question est prise du présent article. Je la re-cite :
"Malheureusement, tout comme maintenant l’auteur comptabilise les viols avec les attentats à la pudeur comme l’exhibition devant une pissotière ou un petit attouchement et on ne peut faire la part de ce qui est grave de ce qui ne mérite qu’une simple amende ou admonestation."
Je vous laisse composer avec votre mauvaise foi.

"Enfin , j’ai vécu dans un envuironnement bien plus violent envers l’individu, la femme et l’enfant en particulier en Afrique centrale et les faits divers français me semblent des broutilles par rapport à ce que subissent tant d’anonymes en Somalie, au Congo, au Kenya et au Moyen-Orient"
Et bien si les violences vues en Afrique et Moyen Orient justifient que vous qualifiez de broutille des viols sur enfants, séquestration, tortures, meurtres barbares et autre ignominies.... cela montre simplement que ce à quoi vous avez assisté n’a pas suffit à vous faire prendre conscience de la valeur du respect de la dignité humaine.
Désolée pour vous.
Au revoir.







Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès