• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de docdory

sur Karen-Montet-Toutain, ce survivant reproche vivant qu'aimerait discréditer « Le Figaro »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

docdory docdory 26 janvier 2009 13:33

 Cher Paul Villach

 

On peut se demander quelle est la raison de l’hostilité affichée de ce journaliste du Figaro ( et donc probablement de sa rédaction ) envers cette pauvre Karen Montet-Toutain .

J’y verrais l’expression d’un conflit intra-psychique dont est victime ce journaliste : en effet , un des phénomènes les mieux ancrés du comportement humain , c’est l’idée selon laquelle " les ennemis de mes ennemis sont mes amis " . 

Or , en l’espèce , l’affaire oppose deux catégories d’ennemis bien répertoriés du Figaro :

- d’une part les jeunes " racailles de banlieue " , ennemis déclarés du Président , et donc de la " pravda présidentielle " qu’est le Figaro ,

- d’autre part un conglomérat d’ennemis traditionnels de ce journal , associant les fonctionnaires , les profs , la gauche ( avec ce préjugé selon lequel les profs seraient nécessairement " de gauche " ) , les syndicats , les grévistes ( autre caractéristique consubstantielle au métier d’’enseignant selon le figaro ) , et les gens " coupables " d’absentéisme ( quand bien même celui-ci serait la conséquence d’un état de stress post-traumatique comme dans le cas de cette enseignante ) .

En bonne logique , Le journaliste voyant ses deux catégories d’ennemis favorites aux prises l’une avec l’autre , prend le partie d’une troisième catégorie , l’administration , censée représenter " l’ordre " dans cette affaire ! ( KMT et son agresseur étant emblématiques du " désordre " , l’une en tant que prof , l’autre en tant que racaille banlieusarde .)

Néanmoins , si le Figaro s’attaque avec beaucoup plus de virulence aujourd’hui à cette prof qu’à son agresseur , c’est que l’ennemi du jour du Figaro est le corps enseignant en général , qui s’apprête jeudi à faire une nouvelle grève et de nouveaux défilés , qui s’oppose à des plans gouvernementaux favorisant le privé au détriment du public etc ... , alors que les " jeunes de banlieue " ne font guère parler d’eux actuellement .

Il est probable que si l’auteur de cet article s’était exprimé au lendemain de deux semaines d’émeutes banlieusardes , et à distance de toute grève enseignante, ses conclusions auraient été exactement à l’opposé ! 

 

Le phénomène de " mes ennemis de mes ennemis sont mes amis " se retrouve également en ce moment dans les analyses qui sont faites du conflit Israël -Hamas, dans lequel on a vu Le Pen , dont les ennemis traditionnels sont les arabes , prendre parti pour leur camp et contre Israël, autre ennemi traditionnel d’une certaine extrême droite , selon une logique pas si bizarre que cela ( les juifs sont les ennemis constants de l’extrême droite alors que les arabes n’en sont les ennemis que lorsqu’ils se trouvent en France ! ) . On se retrouve avec des coalitions de fait bien étranges associant Le Pen , Dieudonné , Faurisson , et un récent évêque traditionnaliste et négationniste excommunié venant d’être " desexcommunié " ou " recommunié " par Benoît XVI !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès