• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de timiota

sur Karen-Montet-Toutain, ce survivant reproche vivant qu'aimerait discréditer « Le Figaro »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

timiota 2 février 2009 09:58

Au sujet de Ste Geneviève des Bois, cette localité est munie de la plu grande zone commerciale (ZI La Croix Blanche) au sud de Paris.

Y aller un dimanche pluvieux donne un très bon goût de l’enfer consumériste .
Cela fait partie des facteurs de la "misère symbolique" des banlieues, de la perte de savoir-vivre qui y prolétarise les habitants (j’attends toujours une étude sociologique sur la façon de se fringuer en fonction du nb de km au périphérique, et de l’azimuth ..., qui montrerait ce biais du savoir-vivre happé par les marques ou les looks low-cost, auxquels échappent un peu les bobos têtes de veaux)

Cet enfer consumériste, c’est celui que Stiegler qualifie de "prolétarisant".
Stiegler s’était aussi interessé au triste fait divers de la famille Carton ("suicide collectif"), abonnée à une autre ZI, celle de Ste Maxence, au Nord de Paris, non loin de Creil si je ne me trompe, télé dans chaque chambre, crédits lourds, avec pourtant des professions "normales" (infirmière ...).

Pour mémoire, le premier hyper marché (qui ne portait pas encore ce nom) fut le Carrefour de Ste Geneviève des Bois vers 1969 je crois.
Que ce soit clair : je ne fais pas de procès aux hypers en soi, ils sont les symptômes du recul du savoir vivre, d’une forme de bêtise donc, et j’irais plus loin, la concentration en soi peut avoir du bon pour l’écologie, c’est son détournement capitaliste-libéral qui prolonge cela en enfer symbolique.

Stiegler appelle "prolétaire" qqn qui est frustré de son savoir-vivre/savoir-faire, cela peut même concerner un cadre forcé de bosser "comme un con".

Notre résistance psychologique collective n’est pas négligeable (E Todd, Après la Démocratie), mais la façon "columbinesque" dont les évènements singuliers surgissent est un premier symptome. Le regard du Figaro est un autre symptome, analysé avec soin ici.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès