• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de mike

sur Premiers repères pour lire Hannah Arendt


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

mike 13 février 2009 20:59

Anna Arendt est géniale pour moi car elle à su incarner, comme tous les grands hommes , philosophes les valeurs indémodables qui font la valeur d’un individu, pour Aristote : la recherche du juste milieu en tout pour boussole pour se mettre en quête de la vérité ( et lindividu qui oserait cette voie à notre époque qui confond vérité et extrême en "isme" donnée pour tel en pature au troupeau, seait un homme digne de ce nom, car ça relèverait d’un véritable quète à la Indiana Jones, dans ses conditions...), le culte de l’excellence/exigence qui contrebalance ce premier principe ( exemple : la démocratie, requiert , la "vertu", au sens classique sinon , elle vire à la démagogie que l’on acquiert par l’éducation (si elle était à la hauteur au moins..or elle à abdiqué à transmettre des valeurs), la constance dans cette attitude ou persévérence.
Aristote définissait en effet la valeur comme la capacité à rechercher en tout le juste milieu ainsi il aurait renvoyé dos à dos tous les mots en ismes actuel, au moins dans leur acception extrêmes que sont le capitalisme débridé, le communisme au moins dans sa version dévoyé, là aussi (ex urss ) qui étouffent l’homme au lieu de le libérer, comme l’a fait Harendt. Elle a à la fois condamné les excès des sioinistes extrêmes, impérialistes que ceux tout aussi ridicules qui dénié le droit d’Israêl à se défendre, et à ains i applaudi quand il a gagné la guerre en 67 avec brio, une guerre imposée par les pays arabes résolus à lui régler son compte...ainsi a été ridiculisé celui qui croyait ridiculiser .
La 2ème qualité est l’excellence, dont la profondeur de ses analyses et son courage physique ( résistante en Allemagne)témoignent.
la constance enfin dans sa vie à ridiculiser les extrêmes des 2 camps : pleureuses et les fachos cyniques, à être ainsi courageuse, frondeuse, libre, et donc amoureuse de la véritéjusqu’au trippes, à la vida à la muerte, belle Dame !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès