• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de alex75

sur Ultime lettre ouverte aux « boutiquiers » socialistes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alex75 3 mars 2009 12:15

 1- Le "rapprochement récent entre Ségolène et Martine est dû, selon toute vraisemblance aux sondages catastrophiques du PS pour les européennes (tous les grands partis s’achètent des sondages électoraux confidentiels). C’est la seule chose qui puisse expliquer ces soudaines bouffées d’amour entre des courants qui se haïssent aussi profondément.

2 - Le rôle d’un parti d’opposition n’est pas seulement de s’opposer, de façon d’ailleurs quelquefois assez mesquine ou démagogique, mais de fournir un vrai projet de gouvernement, avec des idées nouvelles et bien entendu la possibilités de les être mettre œuvre et surtout de réussir. C’est ça le grand échec du Parti Socialiste, son incapacité à penser collectivement et à proposer un modèle alternatif fonctionnel. 
D’ailleurs, au sujet de la crise actuelle, il n’a rien vu venir lui non plus, pas plus que BFM ou Les Echos ! (sauf Attali et Michel Rocard qui ont fait pouffer et glousser tout le PS…)

3 - Le PS est devenu le parti de la "classe moyenne inférieure" dirigé par la "classe moyenne supérieure" (Enarques etc) et idéologiquement aligné sur l’oligarchie mondialisée incarnée par Alain Minc, Dominique Straus-Khan, Pascal Lamy, les instances européennes. Ils sont pleins de mépris pour le peuple (des perdants, condamnés par l’histoire, l’ouvrier est amené à disparaître au profit du technicien et des emplois de service qualifiés… Ils croient encore à ces théories des années 60 !).
La quasi totalité des "militants" du PS sont des fonctionnaires d’Etat et surtout des collectivités locales qui sont plus ou moins obligés de voter pour leur employeur (sous peine de sanctions dans certains cas…). Voilà où est le problème. D’où la nécessité de la démocratie participative et de la construction d’un nouveau parti, mais si vous proposez ça, vous gênez pas mal d’intérêts et on vous coupe tout de suite la tête !

—> L’alternative n’est pas entre le capitalisme et socialisme, mais entre le "bien commun" et la "société de caste" dans laquelle nous vivons. De ce point de vue les sociaux-démocrates du nord de l’Europe sont beaucoup plus à gauche que les socialistes français, car ils sont "dans et avec le peuple", c’est beaucoup plus important que la phraséologie révolutionnaire purement décorative (et hypocrite) des français !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès