• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Veilleur de Nuit

sur Sauvés par l'écorce


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Veilleur de Nuit 7 mars 2009 13:00

Bonjour Olivier Cabanel,
Merci pour ce joli panorama de recettes naturelles aux multiples zestes de fraîcheur. 
Il y a l’écorce qu’on utilise, et ce qui se cache sous l’écorce, tel ce joli clin d’oeil boisé de la photo qui illustre votre article.

De l’écorce poétique des choses ... et de leurs métamorphoses.
Myrrha, fille de Cinyras (roi de Chypre) accouche d’Adonis par une fente de son écorce.

Sous l’écorce de l’arbre à myrrhe, les larmes ...


"Cette espèce de Commiphora est un arbuste ou un petit arbre d’une hauteur d’environ 3 m, avec de nombreuses branches écailleuses, noueuses et hérissées d’épines.
 
Les petites feuilles ovales caduques sont composées de trois folioles inégales.
 
À la fin de l’été, l’arbuste se couvre de fleurs rouge-orangés, tandis que son tronc se boursoufle de nœuds.
 
C’est de ces boursouflures que s’écoule la myrrhe, en petites larmes jaunes que l’on recueille une fois qu’elles ont séché."

On en fit des offrandes ou des boissons narcotiques :

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès