• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Alexeï

sur 600 Euros avec sursis requis contre l'instituteur qui avait dit : « Je coupe tout ce qui dépasse » à un élève qui montrait son zizi...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alexeï 2 avril 2009 04:08

@ l’auteur

Je vous rejoins dans votre analyse concernant l’irresponsabilité des juges. Ces individu(e)s sont les seuls à ne jamais devoir rendre compte de leurs actes, même lorsqu’ils commettent des meurtres « judiciaires » (pour rerprendre l’expression de Voltaire suite à l’exécution de Jean Calas). Seul le pape est réputé infaillible depyuis Vativan I en 1870.

Sur la CEDH, y a-t-il encore des espoirs à nourrir : ayant eu affaire à cette vénérable institution, je me suis rendu compte que la Charte était appliquée à la carte. Concernant l’article 3 sur la torture et les traitements inhumains et dégradants, l’Albanie et l’Estonie refusent purement et simplement de l’appliquer.

Sur un autre registre, la France (pays des droits de l’homme et ancinnement fille aînée de l’Église) n’a jamais mis en application la Charte de 1998 du Conseil de l’Europe sur le statut des juges, notamment son article 5.3 : « Toute personne doit avoir la possibilité de soumettre sans formalisme particulier sa réclamation relative au dysfonctionnement de la justice dans une affaire donnée à un organisme indépendant. Cet organisme a la faculté, si un examen prudent et attentif fait incontestablement apparaître un manquement (...) de la part d’un juge ou d’une juge, d’en saisir l’instance disciplinaire ou à tout le moins de recommander une telle saisine à une autorité ayant normalement compétence, suivant le statut, pour l’effectuer ».


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès