• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Halman

sur Elle est trop sensible — les ondes ont bon dos


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Halman Halman 19 avril 2009 12:05

Jacques, il y différentes formes d’autismes, comme différentes formes de dépressions et d’acouphènes.

Il y a les autismes et les dépressions physiologiques, dues à une malformation ou à un problème physiologique du cerveau. Trop ou pas assez de connexions neuronales à certains endroits, trop ou pas assez de neurotransmetteurs spécifiques, etc.

Et il y a les autismes et les dépressions causées par des traumatismes, des épreuves insupportables, des épuisements nerveux et émotionnels, des trop grandes sensibilités émotionnelles qui font que le sujet se renferme plus ou moins profondément dans son monde pour se protéger. Jusqu’à ne plus supporter le moindre bruit où la moindre présence à une certaine distance par exemple.

Ce n’est pas physiologique et cela peut parfaitement être dû à des parents insupportables et traumatisants.

J’ai le cas dans ma famille. Un cousin qui était parfaitement normal jusqu’à ce qu’il ne supporte plus le comportement épouvantable de ses parents et développe des symptômes l’handicapant vers 20 ans. Des gens qui lui imposaient tous les jours des cours du soirs et des cours particuliers jusqu’à 23 heures, toute la journée le samedi et le dimanche matin. Activité à but éducatif le dimanche après midi. Résultat, même un cerveau d’enfant normal ne peut supporter cela sans dégats plus ou moins important. Déjà vous adulte le supporteriez vous ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès