• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Bois-Guisbert

sur Surtout ne choquons pas, « positivons » !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bois-Guisbert 9 juin 2009 11:22

 

« Ils ne se réfugièrent pas dans la peur, dans un repli sur soi qui les aurait conduits tôt ou tard vers une soumission à Hitler, car ils en refusaient la perspective. »

En fait, ils ne se réfugièrent pas dans la peur, parce qu’ils avaient… peur de la victoire finale de Hitler... C’est presque une métaphore de la vie, qui est faite de choix entre deux peurs…

« « Le « Forum humanitaire mondial » nous le rappelle : « 300 000 morts par an sont dues aux changements climatiques ». Le bilan dressé par le Forum humanitaire mondial dans son rapport intitulé « L’impact humain du changement climatique - anatomie d’une crise silencieuse« , n’est pas une projection de plus, mais bel et bien un état de fait. » »
 
Un état de fait beaucoup moins impressionant qu’il y paraît à première vue. Trois cent mille morts, cela correspond à quarante-huit heures de travail de la Faucheuse, puisque, en moyenne, sur terre, ils meurent 150 000 et 160 000 personnes par jour.

Par conséquent, les victimes attribuées – il serait intéressant de savoir comment – au réchauffement, ne représentent que 0,5 % de la totalité des décès annuels.

Ce n’est pas cela qui dissuadera les Chinois et les Indiens de se serrer la ceinture pour accéder - enfin ! - à la bagnole imndividuelle.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès