• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JC. Moreau

sur Riposte laïque, féministe, républicaine et humaniste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JC. Moreau JC. Moreau 21 juillet 2009 23:28

@Mohamed Pascal Hilout,

Le problème de votre « bonne foi » est que celle-ci se nourrit de raccourcis historiques assez saisissants. J’en veux pour exemple votre propos sur au les empires coloniaux considérés comme des vecteurs de l’esprit critique à l’égard des religions.
En effet, dès que l’on s’intéresse un peu à l’Algérie française, on comprend vite que le premier souci de l’Etat français n’a pas été d’affranchir les « indigènes » de l’emprise religieuse comme vous le laissez entendre. Au contraire, le pouvoir colonial n’a eu de cesse de rechercher le caution des confréries religieuses musulmanes pour asseoir sa domination, tout ceci en reprenant en les adaptant au contexte régional les « recettes » gallicanes (ingérence dans la désignation des religieux influents, création d’une dépendance économique des religieux vis-à-vis du pouvoir civil, notamment par l’appropriation des biens habous, etc...).

Or si je devais adopter votre conception si personnelle de ce qu’est la « bonne foi », je serais contraint d’en déduire, à l’aune d’une expérience coloniale de plus d’un siècle en Algérie, que la République - et par suite les républicains - est par définition incapable d’appliquer sereinement le principe de laïcité à l’Islam puisqu’elle a au cours de cette période toujours fait primer l’opportunisme politique sur le devoir de neutralité confessionnelle de l’Etat.

Tout cela n’aurait bien évidemment pas grande valeur scientifique, mais gageons que je pourrais néanmoins trouver suffisamment d’intégristes algériens pour vanter les mérites de mon « analyse ».

Ceci étant précisé, j’attends toujours que vous donniez suite à notre conversation laissée en suspens ici.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès