• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de ohlala

sur De « La danse du diable » à « L'homme qui danse », de Philippe Caubère : une salutaire méditation sur le théâtre depuis vingt-sept ans


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ohlala (---.---.124.230) 10 novembre 2006 20:21

Awhouhah, bon, voilà qu’on s’est croisé plusieurs fois alors, à Paris, Avignon, etc... Puisque nous sommes deux, cool, sympa, intime et tout, si on continuait cette discussion à la pizza en bas ?

Et la famille, ben, ça va, ça vient. Le chat de ma fille s’appelle Ferdinand, la chatte Clémence, et la fille, elle fait du théâtre (Foucault en ce moment), comme son mec, et ma femme est en création au Mans. Depuis deux semaines. Donc la pizza je renouvelle parce-que je suis seul ce soir.

Et puisqu’on n’embête personne, ici, (je viens de poster un truc sur le site Moderato Cantabile de « L’enfoiré », avec une ligne au sujet miséreux de la culture sur le média citoyen) et que je vous tiens, que nous sommes à l’abri des notes négatives, ce qui me chagrinait surtout dans l’article, c’est les 1/... 2/... rigide quand même.

Paul, je suis trop épidermique, c’est sûr.

Toutes mes excuses. Mais enfin, je n’efface pas ce que j’ai écrit :=)) ami calmant.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès