• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de SANDRO

sur « Epidémie » de suicides chez France Télécom, triste réalité ou manipulation médiatique et syndicale ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

SANDRO FERRETTI SANDRO 18 septembre 2009 12:22

Bonjour Doc,
Article interessant aux phrases justes, comme souvent, méme si bousculant le ronron politiquement correct ambiant.
Sur le sujet, je serais bref, pour l’avoir trop cotoyé, professionnellement et dans la sphère privée.
Je noterai juste deux constantes :
-1/ - ceux qui se suicident effectivement le font en général sans préavis, avec une grande rigueur et souvent le sens de la mise en scène pour ne pas rater leur « sortie » ( grand dinner au restaurant la veille avec des amis, rébus semés à l’aveugle vers les proches qui n’ont rien vu, histoire de leur donner des remords)
-2/ comme le soulignait pertinement Camus dans« la Chute », les gens ne se suicident pas pour une raison, mais pour plusieurs raisons, dont une goutte agit en général comme trop plein. Mais ce n’est ni France-Télécom , ni la blonde qui est partie avec un maitre -nageur qui a rempli le seau au prélable....

D’une façon générale, les réactions défavorables et épidermiques de vos détracteurs procèdent (pour le suicide comme pour bien d’autres sujets) du fait que les gens( surtout sur ce site, car ailleurs c’est considéré comme une regression idéaliste post-adolescente) croient que LE Politique ( au sens large) influence directement et profondément leur vie.

C’est une naiveté d’adolescent ou de colleur d’affiche encarté.

Croire que le Politique , les politiques de la Cité, la gauche, la droite, va impacter substantiellement les joies et les malheurs de votre vie, jusqu’à éventuellement ne plus vouloir d ela vie, quelle connerie...
Les gens que j’ai vu se faire sauter le caisson l’ont fait pour plein de raisons diverses, qui ressortissaient toutes de la sphère privée ( cocufiages, trahisons diverses, mort d’un enfant ou d’un proche, cancer, maladie ou vieillesse invalidante et humiliante pour eux et pour autrui, etc...).
Le politique / ou le social a peu avoir là dedans.
La seule exception est relative à ceux qui ont des détresses psychiatriques lourdes, fragilisantes et anciennes , qui sont en effet peu prévisibles et échappent souvent à toute logique.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès