• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de balthasar1er

sur Fadela Amara : un coup de Kärcher et ça repart


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

balthasar1er 12 janvier 2010 17:03

@Oncle archibald
Mais la drogue qui la laisse entrer ? elle permet l’achat relative de la paix sociale génère des milliards de dollars de recettes,vous croyez que l’on peut laisser ce commerce à quelques apprentis ? vous croyez que les gangsters en col blanc ont attendu les délinquants des cités pour injecter l’argent du narco trafic dans l’économie réelle, mais vous êtes un grand naïf vous !
la production d’opuim a exploser depuis l’installation des colonialistes de l’otan à Kaboul en Afghanistan,les talibans ont beau être de méchants islamistes ils avaient considérablement réduit la production de drogue.
Vous n’avez qu’à vous référer aux travaux de Michael Ruppert un ancien agent des stups Américains qui mit à jour un vaste trafic de drogue organisé par la cia dans les années 80.

http://www.amazon.fr/Franchir-Rubicon-lEmpire-am%C3%A9ricain-p%C3%A9trole/dp/2951834535

Franchir le Rubicon : Tome 1, Le déclin de l’Empire américain à la fin de l’âge du pétrolehttp://www.monde-diplomatique.fr/1996/12/CHOSSUDOVSKY/7464
Michel ChossudovskyComment les mafias gangrènent l’ économie mondialeA l’ère de la mondialisation des marchés, le rôle du crime organisé dans la marche de l’économie reste méconnu. Nourrie des stéréotypes hollywoodiens et du journalisme à sensation, l’activité criminelle est étroitement associée, dans l’opinion, à l’effondrement de l’ordre public. Tandis que les méfaits de la petite délinquance sont mis en vedette, les rôles politiques et économiques ainsi que l’influence des organisations criminelles internationales ne sont guère révélés à l’opinion publique.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès