• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de l’anonyme Roungalashinga

sur 7 bonnes raisons de ne pas croire en dieu(x)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Rounga l’anonyme Roungalashinga 12 février 2010 09:13

Mais enfin, mais c’est dingue ! On peut vous répétez quinze mille fois les mêmes choses, vous direz toujours « j’ai très bien compris cela » puis vous en ferez fi dans la phrase suivante. Comment discuter avec vous ?

Vous dites "Le corpus scientifique se passe fort bien des dieu(x), et c’est même précisément grâce à celà qu’il s’agit de science et non de dogmes« , mais cela est une lapalissade que personne ne conteste. Personne, pas même les religions, ne sont intéressées par le fait de prouver scientifiquement l’existence de leur dieu. C’est une idée qui a traversé les esprits pendant un moment, mais on a vite abandonné le scientisme.
Vous ne comprenez toujours pas le sens de ce que je veux dire. Il y a certaines choses que je ne peux vous démontrer, et pour cela je ne peux utiliser que des analogies. L’homme qui connaît le sentiment formidable de l’amour aurait-il à prouver aux autres que ce qu’il ressent est authentique et profond ? Les gens qui lui demanderaient de prouver que ce qu’il ressent est vrai ne seraient-ils pas des crétins ? Vous trouvez cette analogie »douteuse« , mais c’est pourtant exactement ce qui se passe ici, puisque vous ignorez complétement ce qu’est la sensibilité religieuse, et moi qui en ai une je tente de vous l’expliquer et vous balayez tout cela d’un revers de la main en décrétant que ce sont des »foutaises« ou des absurdités. Il faut faire preuve d’humanité, un peu. Quand quelqu’un essaie si fort de vous transmettre quelque chose il faut au moins être ouvert et ne pas le prendre pour un connard.

Mais avant de rafistoler les dogmes branlants ainsi, prenez au moins la peine de préciser clairement ce que vous entendez par
 »au delà de la matière et de l’énergie« 

Mais ce n’est pas la question !! Vous êtes incapable de comprendre la moindre chose. Je ne posais pas une affirmation, j’émets un doute, en émettant l’hypothèse qu’il y a peut etre quelque chose qui existe que l’on n’a jamais observé, et que peut-être nous n’obsreverons jamais. C’est une pure attitude scientifique, qui tempère votre certitude non scientifique. Par exemple des scientifiques (je ne me souviens plus de leurs noms, désolé) avaient calculé l’âge de la Terre à partir de sa température. En appliquant les lois de la thermique qu’on utilise aujourd’hui ils lui avaient trouvé quelques milliers d’années. Leur erreur vient du fait qu’on ignorait à l’époque le phénomène de radioactivité, dont il n’avaient par conséquent pas tenu compte. Cet exemple nous montre que tout ce que nous affirmons scientifiquement peut toujours être remis en cause par la découverte de quelque chose que nous ne connaissons pas et que nous n’avons pas encore observé. A cette époque en l’occurrence, si quelqu’un avait émis un doute sur le calcul et avait dit »il y a peut être quelque chose d’autre dont nous ignorons tout, dont nous ignorons l’existence, et qui remetttrait en cause la validité de nos résultats« et que ses collègues lui avaient demandé de prouver son affirmation et de dire exactement ce dont il pensait, il aurait été bien malin s’il avait pu imaginer ex nihilo le phénomène de radioactivité. Pourtant il aurait eu raison de douter et de ne pas prendre le résultat du calcul comme une vérité avérée et définitive. C’est pourquoi quand je doute et que vous me demandez de préciser clairement ce que j’entends par cette chose qu’on n’a peut-être pas observé, il est évident que je n’ai pas l’imagination assez fertile pour imagine les secrets que l’univers nous réserve peut-être. J’ai droit au doute, mais visiblement vous n’aimez pas que les gens doutent de vos affirmations. Ce n’est pas la première fois que je remarque chez vous ce trait de caractère obscurantiste. De la même manière, vous essayez de prouver les doutes que vous avez quant à l’existence des dieux, mais personne ne vous demande de les prouver. Vous avez le droit de douter et de ne pas croire, c’est tout.

Par exemple, un  »principe abstrait" n’est pas omnipotent, puisqu’il ne peut pas s’incarner tout en restant abstrait ...

Supposons une seconde que Dieu soit un principe abstrait par lequel tout arrive. Alors par définition il est omnipotent puisque par définition tout ce qui est arrivé dans l’Univers est arrivé par lui. C’est une tautologie, mais pas une contradiction. Le passage de l’abstrait au concret est un problème philosophique intéressant. Par exemple, est-il juste d’expliquer le monde observable par des lois de physiques abstraites, régentant des phénomènes concrets ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès