• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Delarue

sur Eric Woerth, le classisme et le « politiquement correct »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Delarue Christian Delarue 13 février 2010 12:54


1) La peur doit changer de camp.
Pour l’instant ce sont la classe dominante et la classe politique dirigeante (UMP et PS) qui plongent une fraction large du peuple dans l’insécurité économique donc la fragilisation de ceux d’en-bas. Ce sont eux qui sème peur, harcèlement, oppression et domination. Venant d’en-bas il y a plus de suicides et de voitures brûlées que de meutres. Arrêtez de vous faire peur avant que cela arrive. Car cela peut arriver ! Il suffit de continuer la politique qui enrichie les riches et appauvrie tous les autres.

2) Il y a les partenaires et les ennemis c’est ainsi.
Le partenaire ce peut être le supérieur hiérarchique qui a obtenu son poste en fonction d’une qualification via un système méritocratique républicain L’ennemi participe consciemment de la baisse des salaires, de l’augmentation de l’intesité du travail, de sa durée, de sa non répartition avec ceux qui n’en n’ont pas ou trop. L’ennemi c’est celui qui voit la crise monter en charge destructrice des protections sociales se propose de taper encore plus fort contre les travailleurs, les précaires et les chômeurs. Refuser le masochismùe est salutaire. Le comble ici, c’est que ce dominant cherche encore à obtenir un sourir, un consentement. Mon rôle consiste à dire stop à cette aliénation. Il faut se lever, refuser la domination, eclencher la force d’émancipation qui est en nous et avec d’autres.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès