• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Albatar

sur Renouvellement du Conseil Constitutionnel : où sont les femmes ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

King Al Batar Albatar 25 février 2010 11:08

Bon article sauf le titre et la conclusion.

On nomme des personnes pour leur compétences et non pour leur sexe. La parité est effectivement anti démocratique et du même ordre que les quotas.

La démocratie c’est l’égalité des chances d’arriver là ou on veut arriver, pas l’égalité des postes. Sinon on crée une inégalité des chances. En effet un homme très competent pourrait ne pas être pris s’il y a déjà 50% d’hommes dans les postes occupés.

Quid de la parité chez les SDF, les eboueurs, les livreurs de pizza, les ouvriers du BTP, et autres metiers que les femmes ne veulent pas faire ?

Quid de la parité chez les juges et les procureurs de la republiques constitué à 70% de femmes ?

Aujourd’hui chacun a la possibilité de faire des grandes études, la majeure partie des femmes qui font Sciences Po s’orientent dnas la magistrature, là ou les hommes préferent embrasser une carrière politique. Ce sont des choix, et réclamer une parité aurait pu être un argument interressant il y 35 ans. Aujourd’hui cela est un argument vieux et totalement dépassé.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès