• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de SANDRO

sur Daniel Tardieu : « juste un café et c'est tout »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

SANDRO FERRETTI SANDRO 25 mars 2010 14:12

@ Pierre de Vienne
Oui, c’est un vieux sage lucide, un « déchanteur », lui qui faisait chanter les chanteurs.
L’ami Jean Fauque , le jongleur de mots qui lui a succédé des années après au stylo, ne m’en voudra pas si je cite ici la réponse qu’il a faite à son sujet sur un autre support où cet article est paru.
Il parle de Tardieu mieux que moi :

Posté par Message Jean F Date : 25/02/2010 02:11 - Titre : Daniel Cher Sandro

Merci pour Daniel Tardieu, le grand oublié de l’histoire Alainesque, à qui tu es l’un des rares, sinon le premier, à rendre la place qu’il mérite. C’est pétri de vérité, j’en fus témoin, et d’intelligence, de sensibilité et de modestie. Et d’élégance. Un type formidable, qui aurait dû avoir sa place sur tout ce qui allait advenir. Et oui, à part d’autres titres annonciateurs de futur, l’auteur premier de ce merveilleux Bijou, cette chanson si vraie, si personnelle, à l’alphabétique crédit, que je ne peux depuis toujours écouter sans la gorge serrée, tant elle est à mes yeux le symbole de la vie d’Alain alors, premier accord et hop, raccord avec Saint Cloud 77...
Daniel m’a recontacté il y a quelques semaines, nous avons prévu de nous revoir, je le crois très avide de plein de choses depuis sa lointainisation d’Alain. Je lui dirai par exemple, c’est tout bête, que si Alain t’a donné le téléphone de son attachée de presse quand vous vous êtes recroisés, ce n’est pas qu’il te fuyait, mais simplement qu’à cette époque sans portable (ce qui n’aurait rien changé pour notre chanteur), ou plutôt une époque antérieure, il y a peut-être confusion temporelle, il zonait, il squattait parfois sans lendemain qui tue chez l’attachée de presse en question, et que c’était certes le moyen le plus direct de le joindre...
Ca lui fera plaisir je pense de savoir ça. Et nous aurons sans doute bien d’autres choses à nous dire.
Alain m’a reparlé de lui un jour, après que Daniel l’ait revu dans les circonstances qu’il décrit, et il en parlait avec émotion, ou trouble tout du moins...
Bravo, et grand merci, tu es un formidable retrouveur de mémoire.

Jean

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès