• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JL

sur Les paradoxes de la peine de mort


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL 27 mars 2010 16:28

@ Christian Navis : c’est sans doute pour ça que, dans l’affaire récente de grâce in extemis accordée hier aux US, les tests ADN avaient été rejetés ?

Ceci dit, c’est une chose de comparer deux échantillons ADN, une autre est de prouver que le résultat de la comparaison est La preuve : en effet, si un prestidigitateur est capable de faire sortir un lapin de son chapeau, pourquoi un enquêteur ne ferait-il pas sortir un cheveu de celui d’un macchabée ?

Par ailleurs, j’aimerais savoir le nombre d’affaires dans lesquelles un test ADN est pertinent ! Mais se cacher derrière un tel argument cela revient à accréditer cette pratique barbare.

En tous les cas, s’il est une preuve que Mandeville et avec lui Smith et les Chicago-boys se sont trompé, la peine de mort en est une : en effet, ces gugusse prétendaient que les vices individuels font les vertus des sociétés ! Le pays le plus libéral de la planète est aussi le plus barbare ! Et le plus guerrier.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès