• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Adam Kesher

sur Propagande ordinaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Adam Kesher (---.---.93.247) 28 février 2006 23:39

Merci de votre message. En ce qui concerne Chomsky le propos ne me semble pas être de savoir s’il est à droite ou à gauche mais de faire un parallèle entre des mécanismes de propagande qu’il dénonce et un exemple pris dans les Inrockuptibles.

Chomsky dira par exemple que le fait de ne montrer les altermondialistes que sous leur jour violent à la TV relève de la propagande : on admet ainsi l’idée que l’altermondialisme est violent. Il ne me semble pas abusif de dire qu’en écrivant qu’Hollywood vote à gauche, les Inrocks font un raccourci qui relève lui aussi de la propagande : on admet l’idée que les valeurs humanistes sont de gauche.

On touche ainsi à la question du monopole du coeur : en fait, je ne vois pas trop en quoi la culture aurait un camp simplement quand elle promeut la paix ou l’environnement. Quand elle représente la lutte des classes, les inégalités, la misère sociale, je suis d’accord pour dire qu’elle est de gauche. Mais je ne vois plus dans les camps politiques ce qui permettrait de dire que la paix c’est de gauche, l’environnement c’est de gauche, la défense des « minorités » c’est de gauche.

Evidemment il s’agit de territoires qui sont plus naturellement associés à la gauche qu’à la droite, mais je crois qu’on touche à l’humanisme plus qu’au miltantisme politique. En abusant un peu (et même complètement), dans l’esprit je pourrais dire que Billy Elliott est de droite, car le film fait la démonstration du mérite individuel qui est une valeur de droite. C’est ridicule ? Tout à fait. Mais je prends cet exemple pour faire une démonstration symétrique par l’absurde.

Je ne veux pas nier que la gauche ait mieux aidé la culture que la droite, ou qu’il y ait des affinités entre la culture la plus intelligente et la gauche. Mais je me demande sérieusement si cela ne relève pas davantage de « l’accident historique » que d’une profonde harmonie entre leurs valeurs respectives. La gauche n’a-t-elle pas su prendre une place aux côtés de la culture, que la droite aurait aussi bien pu prendre ?

Après, que les Inrocks aient une influence ou pas, c’est là aussi un très grand débat. Je parle de « propagande ordinaire » car il s’agit à mon sens d’un épiphénomène qu’il est plus intéressant d’analyser par l’attitude des auteurs du journal que par leur impact. Mais je trouve que cela participe à renforcer des idées reçues et qui mériteraient d’être questionnées (en l’occurrence, qu’Hollywood est à gauche et que les valeurs huamnistes sont de gauche). Vous dites que le lectorat est acquis : pour une grande partie, c’est sûr.

Mais j’imagine volontiers une frange de lecteurs plus jeunes, qui arrivent aux Inrocks par lmeur intérêt pour la musique ou le cinéma, et qui se forment leur opinion à travers le journal. Ils vont se sentir « obligés » d’être de gauche. Mais pour moi adhérer à ces grandes valeurs humanistes ne suffit pas pour être sûr qu’on est de gauche.

Dernier point : là où je suis le moins d’accord avec vous, c’est sur la supériorité du Nouveau Monde sur Lord of War. Mais c’est là aussi un autre débat :)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès