• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Pierrounet, rebouteux de l'Aubrac


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 13 avril 2010 23:02

Bonsoir, Alpaco, et merci pour ce témoignage.

Il est vrai que nous sommes loin de connaître encore toutes les possibilités existantes en matière de soin des animaux et des personnes. Et nombre de pratiques dans les campagnes qui sont moquées des citadins se révèlent parfois très efficaces sans que l’on sache exactement de quelle manière agit le procédé.

A noter que la psychologie joue un rôle non négligeable dans la guérison de certaines affections. De manière générale, la parole d’un guérisseur ou d’un rhabilleur prend d’ailleurs une grande importance, et Pierrounet lui-même parlait toujours préalablement et de manière très douce à ses patients pour les mettre en confiance et les préparer à ses interventions.

Enfin, et vous avez raison de le souligner, la plupart de ces gens sont avant tout des altruistes et des humanistes qui cherchent à aider leurs semblables et non à faire fortune. La rémunération est le plus souvent modeste et prend chez les plus humbles l’apparence d’un don en nature comme cette bouteille de vin. Pour ce qui est de Pierrounet, la plus belle récompense qu’il ait reçue est venue d’un... médecin de Béziers qui ne pouvait soigner sa femme et l’avait amenée dans l’Aubrac pour demander l’aide du rebouteux. Sa femme guérie, le médecin avait laissé, dans la corbeille près de la porte, un bijou de valeur au rebouteux qui ne demandait rien.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès