• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de BA

sur De Bettencourt à Karachi, par dessus la démocratie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

BA 13 juillet 2010 09:41

Mort de rire ! Nicolas Sarkozy s’est trompé de bouteille ! Nicolas Sarkozy voulait boire un whisky, mais il a bu du sérum de vérité ! Du coup, il a répondu aux questions du site « ARRET SUR IMAGES » en disant la vérité ! Lisez ce dialogue rigolo :

- Arrêt sur images.net : « Question 10 : Les Bettencourt ont-ils financé en espèces, via Eric Woerth, votre campagne présidentielle en 2007 ? »

- Nicolas Sarkozy : "Oui. Les Bettencourt ont financé en espèces ma campagne présidentielle, via Eric Woerth. 150 000 euros  ! Tout le monde le sait. C’est Claire Thibout, l’ex-comptable de Liliane Bettencourt, qui l’a révélé. D’ailleurs, contrairement à ce qu’écrivent ma presse écrite et ma télévision, Claire Thibout ne s’est pas rétractée. L’avocat de Claire Thibout ne cesse de le répéter : Claire Thibout ne s’est pas rétractée. Lisez bien cet article du site FRANCE INFO :

Détermination.

Pour l’avocat de la comptable, compte-tenu de la nature très sensible de l’affaire, l’enquête « devrait être conduite par un magistrat indépendant, c’est-à-dire un juge d’instruction ». Alors que la procédure est « totalement maîtrisée » par le procureur Philippe Courroye « dont on sait les liens très proches avec l’Elysée », poursuit Maître Gillot. « Le parquet est d’un parti-pris dans cette affaire qui est choquant », conclut-il.

A l’acharnement qu’il dénonce, Maître Antoine Gillot oppose la « détermination » de sa cliente : « le pot de terre fait front et n’a pas l’intention de se laisser intimider », certifie-t-il.

Maître Gillot affirme encore que sa cliente « ne s’est aucunement rétractée et a maintenu mot pour mot » ce qu’elle avait déclaré au journaliste de Mediapart. Notamment les « espèces demandées » par Patrice de Maistre « pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy » et le versement de ces fortes sommes en liquide à Eric Woerth.

Claire Thibout confirme également les visites de Nicolas Sarkozy chez Liliane Bettencourt, comme d’autres hommes politiques de droite. Et qu’à l’occasion de ces visites de politiques, « il lui était demandé de préparer des enveloppes avec des espèces », explique l’avocat.

Monsieur et Madame Bettencourt « se montraient très généreux avec les personnels politiques de droite », a-t-elle réaffirmé aux enquêteurs. Tout en concédant que Claire Thibout n’avait jamais assisté personnellement à des remises d’enveloppes.

http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-07-09-bettencourt-l-avocat-de-l-ex-comptable-denonce-le-harcelement-464014-9-11.html

 

- Arrêt sur images.net : « Question 11 : Avez-vous déjà perçu des enveloppes d’argent liquide chez les Bettencourt ? »

- Nicolas Sarkozy : "Oui. J’ai déjà perçu de l’argent liquide chez les Bettencourt. Tout le monde le sait. Là-encore, l’ex-comptable Claire Thibout a tout révélé. Mais attention ! Je n’étais pas le seul homme politique à percevoir de l’argent liquide des Bettencourt ! Il n’y avait pas que moi ! C’est confirmé par Chantal Trovel, l’ancienne secrétaire d’André Bettencourt. C’est confirmé encore par Pascal Bonnefoy, l’ex-maître d’hôtel des Bettencourt. C’est d’ailleurs Pascal Bonnefoy qui a enregistré clandestinement les fameux dialogues chez Liliane Bettencourt. Lisez cet article du NOUVEL OBSERVATEUR :

L’ancienne secrétaire d’André Bettencourt confirme les dires de l’ex-comptable.

Chantal Trovel parle elle-aussi d’argent versé à des politiques.

Chantal Trovel, ancienne secrétaire particulière d’André Bettencourt, « a confirmé », selon son avocat, les affirmations de Claire Thibout sur l’argent versé à des politiques. Chantal Trovel, qui a travaillé pour André Bettencourt de la fin des années 90 jusqu’à son décès en novembre 2007, a été à son tour entendue, hier, par la Brigade Financière. Elle disposait d’un bureau au domicile du couple Bettencourt.

Si, comme la comptable, elle n’a jamais assisté à la remise d’une enveloppe, explique son conseil Antoine Gillot, elle a assuré aux policiers qu’elle savait que « Monsieur » donnait de l’agent à un certain nombre de personnalités. Selon elle, tout le personnel était « au courant ».

C’est aussi ce qu’affirme le maître d’hôtel, Pascal Bonnefoy, auteur des enregistrements pirates.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100709.OBS6885/info-obs-l-ancienne-secretaire-d-andre-bettencourt-confirme-les-dires-de-l-ex-comptable.html

 

Claire Thibout confirme : « Nicolas Sarkozy recevait aussi son enveloppe, ça se passait dans l’un des petits salons situés au rez-de-chaussée, près de la salle à manger. Ca se passait généralement après le repas, tout le monde le savait dans la maison. Comme M. et Mme Bettencourt souffraient tous les deux de surdité, ils parlaient très forts et de l’autre côté de la porte, on entendait souvent des choses que l’on n’aurait pas dû entendre. Encore une fois, tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent. C’était un habitué. Le jour où il venait, lui comme les autres d’ailleurs, on me demandait juste avant le repas d’apporter une enveloppe kraft demi-format, avec laquelle il repartait. Je ne suis pas stupide quand même, inutile de me faire un dessin pour comprendre ce qu’il se passait... ».

http://www.mediapart.fr/journal/france/060710/lex-comptable-des-bettencourt-accuse-des-enveloppes-dargent-woerth-et-sarkozy#comment-571471

- Arrêt sur images.net : « Question 12 : Liliane Bettencourt vous a-t-elle déjà fait des chèques ? »

- Nicolas Sarkozy : "Oui. Liliane Bettencourt m’a déjà fait des chèques. Tout le monde le sait. Lisez bien ces enregistrements pirates sur le site internet du journal LE POINT :

4 mars 2010. Patrice de Maistre, Liliane Bettencourt.

L’héritière signe des chèques pour aider des politiques. Son homme d’affaires veut aussi qu’elle le désigne d’avance pour tuteur.

– P. de M. : (Il lui montre un document.) Madame, je vous explique. Pour le moment, vous avez signé quelque chose disant que s’il y avait un problème, j’étais votre protecteur. Mais si jamais votre fille arrivait à vous mettre sous tutelle, si vous signez ça, le juge sera obligé de me désigner comme tuteur. Vous comprenez ?– L.B. : Oui, oui. – P. de M. : Alors j’ai vu votre notaire, Maître Normand. Il a dit que c’était une très bonne idée et il faut que vous alliez prendre rendez-vous avec lui pour le faire. Ensuite… […] Alors ça, c’est Valérie Pécresse, la ministre de la Recherche. Elle fait la campagne pour être présidente de Paris. Elle va perdre. – L.B. : Ah, elle va perdre ? – P. de M. : Elle va perdre, mais il faut que vous la souteniez. Et c’est des sommes très mineures, des petites sommes. Il faut quand même lui montrer votre soutien. Le deuxième, c’est le ministre du Budget… – L.B. : Ça me dit quelque chose… – P. de M. : Oui, c’est le ministre du Budget. Il faut aussi l’aider. Et le troisième, c’est Nicolas Sarkozy. – L.B. : Bon, alors, je vais donner pour Pécresse… – P. de M. : Mais ce n’est pas cher. – L.B. : C’est eux qui ont demandé cette somme-là ? – P. de M. : Non, c’est le maximum légal. Vous voyez, c’est 7 500, ce n’est pas très cher. En ce moment, il faut qu’on ait des amis. (Il lui fait signer des documents ou des chèques). Ça, c’est Valérie Pécresse. Ça, c’est Eric Woerth, le ministre du Budget. Je pense que c’est bien, c’est pas cher et ils apprécient. – L.B. : Et Nicolas Sarkozy ? – P. de M. : C’est fait, c’est dedans.

 

http://www.lepoint.fr/societe/document-affaire-bettencourt-les-enregistrements-secrets-05-07-2010-1211175_23.php

 

Nicolas Sarkozy a bu du sérum de vérité  ! C’est marrant, hein  ?

C’est marrant.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès