• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Massaliote

sur La diversion de Minc


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Massaliote 27 août 2010 15:58

 smiley Minc hantait déjà l’Elysée du temps de Chirac. Ce « grand penseur » était (est) paraît-il très écouté. On voit où ça nous a conduit. smiley

La parole d’un Minc est plus sacrée que les évangiles smiley C’est notre ministre de la Pensée à nous.

Oser traiter Minc de sinistre crétin prétentieux est une abomination : j’ose : Ta gueule, pov’con (ça c’est la classe présidentielle !) . smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès