• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Lasson

sur L'effet de serre à l'aune de l'expérience de Robert Williams Wood


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Lasson 11 janvier 2011 13:24

Wood ne s’est pas occupé du CO2.

Il démontre une chose très simple : dans une vraie serre (pas dans l’atmosphère), l’effet de serre est dû à la convection, pas à la radiation.

L’auteur fait remarquer que Wood n’a pas évalué les pertes par conduction (par la vitre seulement, l’isolation du reste de son dispositif élimine la conduction). Cette critique (et celle-là seulement) me semble valide. Mais je pense que la différence de conductivité entre la halite et le verre ne peut expliquer qu’une faible proportion du réchauffement (considérable : 55 °C) observé dans la serre.

Si l’objectif de l’auteur est d’affirmer l’existence d’un effet de serre atmosphérique, il va falloir qu’il s’attaque à l’article de G. Gerlich and R. D. Tscheuschner : Falsification of the atmospheric CO2 Greenhouse effects within the frame of physics, International Journal of Modern Physics. B 23, 275 (2009). Depuis sa première publication en 2007, cet article n’a toujours pas été réfuté (lire cette page).


Voir ce commentaire dans son contexte


Derniers commentaires




Palmarès