• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de epapel

sur L'effet de serre à l'aune de l'expérience de Robert Williams Wood


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

epapel epapel 11 janvier 2011 20:08

Greenhouse effects within the frame of physics, International Journal of Modern Physics. B 23, 275 (2009). Depuis sa première publication en 2007, cet article n’a toujours pas été réfuté (lire cette page).

Je peux déjà réfuter le chapitre concernant la vapeur d’eau. Les auteurs affirment que l’effet de serre est constamment saturé dans l’atmosphère compte tenu de la vapeur d’eau, ce n’est vrai que pour les basses couches de l’atmosphère et c’est totalement faux à partir de la stratosphère car la quantité maximale de vapeur d’eau qui peut être contenu dans l’air dépend de sa température. Pour illustrer le propos voici quelles sont les pressions de vapeur d’eau saturante et sa proportion par rapport au CO2 en fonction de l’altitude (atmosphère standard) :
altitude...P......T......PVS.......xCO2
.........0 1013 15,0 17,2 ...........57
..1000 ..900 ...8,5 10,1 ..........43
..2000 ..794 ...2,0 5,8 ...........32
..3000 ..700 ..-4,5 3,3 ............23
..4000 ..617 -11,0 1,8 ............16
..5000 ..541 -17,5 0,95 ..........12
..6000 ..471 -24,0 0,5 ..............8
..7000 ..411 -30.5 0,25 ...........5,5
..8000 ..357 -37,0 0,12 ...........3,6
..9000 ..307 -43,5 0,056 .........2,3
10000 ..265 -50,0 0,025 .........1,4
11000 ..226 -56,5 0,06 ...........0,9
H2O/CO2 a peu près constant dans toute la stratosphère.

On remarque que le ratio H2O/CO2 ne cesse de diminuer avec l’altitude au point de devenir identique dans la stratosphère, et que la teneur en gaz à effet de serre n’est plus saturante au delà de 5000m.


Voir ce commentaire dans son contexte


Derniers commentaires




Palmarès