• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Lasson

sur L'effet de serre à l'aune de l'expérience de Robert Williams Wood


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Lasson 11 janvier 2011 21:49

Saturé au sens d’une saturation optique aux longueurs d’ondes pertinentes, c-à-d celles des infrarouges censés être responsables du prétendu effet de serre. En d’autres termes, l’atmosphère serait - déjà, globalement et constamment - opaque aux infrarouges. Si c’est bien exact, cela impliquerait alors qu’une augmentation de la concentration d’un « gaz à effet de serre » (GES) n’aurait aucune incidence sur l’équilibre thermique terre-atmosphère et ceci même dans le cadre de la théorie de l’effet de serre atmosphérique radiatif (théorie réfutée par Gerlich et Tscheuschner).


Voir ce commentaire dans son contexte


Derniers commentaires




Palmarès