• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JL

sur Shoah transcendantale ? Du monde pré-sensé au monde insensé


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis, agnotologue JL 20 janvier 2011 13:20

Voyons ce que dit, sous forme de question qui n’attend pas de réponse, l’auteur : « Il existe en fait deux types de langage ... l’un pour organiser les choses techniques et matérielles, l’autre pour éclairer, enrichir et transmettre les choses spirituelles . »


Puis il écrit : « Maintenant, nous pouvons réfléchir à cette question du sens. Dont l’origine fut double, à la foi transcendante, avec les prophètes, et spirituelle, avec les poètes et autres artistes. Que ce soit un poète qui s’exprime, ou un Dieu à travers les prophètes, il est toujours question d’un message adressé à l’homme, dans une langue qu’il a façonnée, avec des conventions de sens et de symbole. »

Autrement dit, nous voici englués dans sa pensée binaire : d’un coté les méchants rationalistes, de l’autre les mystiques. Je voudrais savoir où il classe la langue de coton !

Je veux dire ici que l’opposé des dogmatisme c’est le cartésianisme, et en conséquence, l’inverse d’un déiste ce n’est pas un athée mais un rationaliste cartésien.

Le clivage entre les deux est le rapport au principe de non contradiction :

« La croyance s’affranchit très aisément du principe de non-contradiction » (Frédéric Pierru)

« Jeter le bébé pour garder l’eau du bain ? Petit bréviaire du croyant néolibéral par temps d’apocalypse capitaliste, par Frédéric Pierru »

On comprendra aisément pourquoi le néolibéralisme s’accomode aussi bien avec les déistes, et pourquoi ses pires ennemis sont les cartésiens,.

L’on comprendra aussi pourquoi cette expression au sujet du 21ème siècle et dess religions attribuée à tort peut-être à Malraux - mais les religieuix ne s’y arrêtent pas - a fait florès !

Ce qu’il aurait fallu dire c’est que les guerres du 21ème siècle seront religieuses ou ne seront pas : en fait de guerres, on assisterait bien plutôt à une guerre des dogmes, y compris le dogme néolibéral contre la raison.

Rien de nouveau sous le soleil, donc.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès