• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Philou017

sur Être en Égypte en fin janvier 2011 : petit témoignage


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philou017 Philou017 31 janvier 2011 12:00

Faut arrêter avec la peur des musulmans. A 95%, c’est de la propagande.

Le fanatisme musulman n’émerge vraiment que dans des pays où la situation politique est malsaine, avec des régimes autoritaires. Le régime de Khomeini ne s’est bâti que par réaction au régime du Shah, une sinistre dictature établie grâce à l’argent de la CIA et soutenue par les occidentaux. C’est l’injustice et l’arbitraire qui sont les fondements du fanatisme, pas l’Islam.

Les frères musulmans ne se sont radicalisés à certains moments qu’à cause de la violence du pouvoir Egyptien. Al Zawahiri, l’ancien bras droit de Ben Laden, est un pur produit de cette situation. Quand il était jeune médecin en Egypte, à la suite de l’attentat contre Sadate, lui-même arrêté et torturé par les sbires du pouvoir. C’est là qu’il est devenu un islamiste fondamentaliste, alors que c’était un médecin respectable, père de plusieurs enfants.

De la même manière, le FIS en Algérie n’a commencé à vraiment émerger que dans une situation bloquée et malsaine politiquement. Plus tard, le pouvoir a secrètement protégé des groupes d’extrémistes pour continuer à justifier sa brutalité et s’ériger en rempart contre un islamisme qu’il n’a rien fait pour limiter par des mesures sociales et démocratiques.

Il y aurait beaucoup à dire sur le fondamentalisme musulman largement subventionné et encouragé par le pouvoir Wahhabiste d’Arabie Saoudite, y compris en Occident, ainsi que sur les manipulations d’exaltés par des services secrets. Si la religion musulmane apparait rétrograde dans certaines régions, il s’agit en réalité plus d’un archaïsme des sociétés, qui ont intégré des valeurs traditionnelles à leur Islam, comme la burka en Afghanistan qui n’a rien à voir au départ avec l’Islam.

Pour finir, je dirais que l’extrémisme musulman est facilement maitrisable dans une société équilibrée démocratiquement. Il apparait que les débordements du fanatisme apparaissent dans les société en crise profonde ou en guerre, quasiment toujours avec des visées et manipulations à but politique de certains pouvoirs, comme dans les régimes Saoudiens ou Pakistanais. A ce titre, la crainte de ce fanatisme entretenue et rabâchée en Occident apparait plus comme une manœuvre de certains pouvoirs politiques afin de justifier des objectifs géo-stratégiques. Un des exemples les plus frappants est celui de l’Angleterre qui a laissé une surprenante liberté à tout un tas d’agitateurs sur son sol, tout en partant mener la guerre en Irak et en Afghanistan. Sortons de ces propagandes.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès