• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Initiative Citoyenne

sur Surconsommation d'antibiotiques & vaccins : quel est le lien ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 18 avril 2011 17:27

@Annie (suite) :

Enfin vous avez aussi écrit :

« J’ai vu des épidémies de rougeole en Afrique qui ont décimé des enfants et fauché des adultes dans la force de l’âge dans des populations non vaccinées. On ne vaccine pas tant pour éradiquer la rougeole que pour éviter ses complications, comme l’encéphalite notamment. »

Vous ne pouvez pas valablement comparer la situation en Afrique et ici car les conditions ne sont pas les mêmes : là bas, la dénutrition (dont l’immunodépression qui en découle), les carences en vitamine A notamment, favorisent énormément la fréquence de complications graves et de décès, conditions qui ne sont pas réunies ici.

En outre, vous devez savoir que le vaccin anti-rougeoleux est un vaccin à virus vivant or même les fabricants indiquent dans la notice qu’un état d’immunodépression (systématiquement le cas dans ces pays) est une contre-indication formelle à la vaccination, cette dernière ayant aussi un effet immunodéprimant. Dans ces pays où on vaccine à la hussarde, sans dépistage préalable du SIDA, on imagine bien que ces vies que vous croyées « sauvées de la rougeole » peuvent très bien être précipitées par d’autres maladies opportunistes, dans les suites de vaccination, sans pour autant être reprises dans « les glorieuses statistiques »…

La vaccination contre la rougeole aussi peut induire des encéphalites et celles-ci peuvent aussi se produirent en dépit d’une vaccination (« Revue Médicale de Tours » -1995- T.29. - N9/10)

Quand on voit par exemple les tracts que MSF distribuent aux donnateurs potentiels pour lever des fonds et qu’on voit que les bouillies nutritionnelles sont beaucoup plus chères epour moins de gens et qu’avec 50 euros, on a déjà 250 vaccins pour 250 personnes, ça pose un problème éthique très aigu en terme de priorités données à la lutte humanitaire. Car il est évident que ces gens ont d’abord besoin de manger avant d’être vaccinées mais que la vente de ces bouillies est moins rentable pour nos industries occidentales que la vente de vaccins avec toute cette image publicitaire discutable de « bonne action » et de « noblesse » qui en découle vis-à-vis de l’Occident.

Ce que vous pensiez être « une rumeur » est peut-être beaucoup plus solide que ce vous croyez mais il est assez clair que les mass médias non indépendants travaillent bien pour donner l’illusion à un public de plus en plus formaté que ce qui est distillé est sa propre opinion : ainsi vous lisez dans une revue sous la plume d’un journaliste ignorant, paresseux ou ayant interrogé un « expert officiel » (souvent lié) et vous lisez « c’est une rumeur » et vous finissez par penser et par croire que Votre opinion c’est que « oui, oui, c’est une rumeur ». Un des indices de cette manipulation médiatique est que vous attribuez les « rumeurs » sur le ROR comme exclusivement britanniques alors que ce débat est MONDIAL, exactement comme on a tenté de faire croire, via la presse, que la controverse sur le vaccin HB était strictement franco-française, ce qui est bien sûr absolument faux. Les médias ont aussi donné à penser que l’autisme était le seul sujet de controverse avec le ROR comme la SEP, le seul sujet de controverse avec le vaccin HB alors que la réalité c’est que divers vaccins sont susceptibles selon divers scientifiques de pouvoir provoquer l’autisme (ROR, vaccin hépatite B, DTC, etc) comme divers vaccins peuvent engendrer des cas de scléroses en plaques, là encore selon la littérature médicale !
Par exemple ici encore, une toute récente étude sur le lien entre vaccins anti-HPV (« cancer du col ») et atteintes démyélinisantes du système nerveux central (CNS), style sclérose en plaques : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18805844

Les effets des vaccins sont ainsi constamment sous-estimés, tant en gravité, en variété possible qu’en fréquence. Mais bien entendu, vous penserez ce que vous souhaitez de notre réponse.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès