• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de BA

sur Nicolas Dupont-Aignan, un Indigné français parmi les Grecs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

BA 18 juin 2011 10:59

Il y a environ un an, le jeudi 4 mars 2010, la Grèce lançait un emprunt à 10 ans. La Grèce avait dû payer un taux d’intérêt de 6,39 %.

 

Ce taux d’intérêt était exorbitant : c’était 3,26 % de plus que ce que l’Allemagne payait (quand l’Allemagne lançait un emprunt à 10 ans, elle ne devait payer que 3,13 % d’intérêt).

 

http://www.obliginfos.fr/2010/03/04/lemprunt-grec-a-10-ans-emis-a-63/

 

L’Union Européenne et le FMI ont alors décidé d’intervenir pour sauver la Grèce. Deux mois plus tard, début mai 2010, l’Union Européenne et le FMI ont mis sur la table 750 milliards d’euros pour rassurer les investisseurs internationaux. Ils ont décidé de prêter 110 milliards d’euros à la Grèce.

 

Ils ont déclaré que, grâce à ces mesures, la Grèce pourrait recommencer à emprunter sur les marchés en 2012.

 

Aujourd’hui, nous pouvons faire le bilan : un désastre.

 

- Les investisseurs internationaux n’ont pas du tout été rassurés.

 

- Le 4 mars 2010, pour un emprunt à 10 ans, la Grèce avait dû payer un taux d’intérêt de 6,39 %. Vendredi 17 juin 2011, le taux des obligations grecques à 10 ans est de ... 16,939 % !

 

- La Grèce ne pourra pas revenir emprunter sur les marchés en 2012.

 

- Comme la Grèce est écrasée sous des montagnes de dettes, l’Union Européenne et le FMI ont donc décidé ... de lui prêter 100 milliards d’euros supplémentaires !

 

- Les dettes publiques ne peuvent pas monter jusqu’au ciel : il arrive toujours un moment où tout s’effondre. Ce moment, ça s’appelle un défaut de paiement.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès