• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de bigglop

sur France du XXIeme siècle : 1 Français sur 2 renonce à se soigner !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

bigglop bigglop 18 novembre 2011 18:41

 Bonjour à tous, Merci pour ce constat de la désinformation pratiquée depuis l’arrivée du nain.

Depuis au moins 2007, les prélèvements obligatoires ont fortement augmentées alors que les revenus ont stagné. La part du travail dans la richesse nationale a diminuée de 11%, donc un transfert vers le capital et la rente. Au final, le pouvoir d’achat des plus pauvres et du décile inférieur a fortement baissé, malgré les « stabilisateurs sociaux » (alloc logement, alloc familiales, alloc Chômage) qui eux aussi ont diminués. Au final, le revenu disponible est en forte baisse et les dépenses contraintes (logement, nourriture, santé, assurances) augmentent, ce qui oblige à faire des choix sur la santé, la nourriture, ce qui est totalement anormal dans une société moderne.

Entre les hôpitaux, cliniques, professions de santé en libéral, la fraude représente 70 mds €, entre les surfacturations d’actes, des actes de confort passés comme actes pris en charge par la Sécu, mais aussi les consultations « privées » en CHR, CHU, payées au black pour partie De même, les cliniques privées n’interviennent que sur les actes les plus rentables de chirurgie notamment et laissent les actes les plus coûteux, non rentables au Public. Elles ont donc une activité commerciale « spéculative » mais ne sont pas imposées à ce titre.

Pour paraphraser Coluche :
Le Patron : Marcel, tu es licencié immédiatement, va prendre ton solde de tout compte !!!!!
Marcel : mais patron ????
Le Patron : désolé tu as attrapé le « chômage » !!!

Eh oui, il a attrapé cette sale maladie qui court les rues et les campagnes comme la peste et l’on a oublié d’où elle vient. 

Aujourd’hui nous assistons à une grande campagne de propagande sur les jours de carence des IJSS. En effet, cette campagne a plusieurs objectifs et surtout de ne pas parler du bilan catastrophique de Sarkozy : 

-diviser, opposer les français pour mieux régner

-affirmer la présomption de culpabilité : "ceux qui ont trahi l’héritage du CNR« , »des voleurs". 

-ne pas parler des moyens déjà mis en place pour détecter les fraudes des salariés et l’insuffisance de ceux consacrés à la fraude employeur.

-détruire les acquis sociaux créés par le CNR

-appeler à la morale, l’honnêteté par des interventions moralisatrices dans les médias avec des personnages comme E. Woerth, B Apparu, L Wauquiez (le RSA cancer de la société)...

Sans oublier :
- durcissement de l’accès à l’aide médicale d’état
- refus presque systématique de l’AME par les médecins, spécialistes libéraux -augmentation des publics fragiles : salariés pauvres, femmes seules avec enfants, jeunes, mais aussi des retraités, et la liste s’allonge.
- insuffisance de logements, du logement d’urgence, la loi DALO inapplicable, loi de réquisition jamais mise en oeuvre.
- deux fois plus de maladies chroniques ou graves non traitées
http://www.maire-info.com/article.a...
- le SAMU Social au bord de l’implosion
- aide alimentaire européenne de la PAC diminuée de 350 millions d’euros en 2014.

Et notre mini-président-pastoutàfait candidat qui nous refait le coup, comme en 2007, du protecteur des français.

Plus exactement, un petit caïd d’Auteuil, Passy, Neuilly, un petit maque qui surveille de près ses poules. La plupart des autres candidats font de même pour rentrer dans le lit de Marianne qui n’en peut plus mais.

Pauvre Marianne, qui ressemble plus à une « fleur de bitume » qu’à la République sur les barricades de Delacroix.

Si personne ne « s’indigne » sur ces prochaines atteintes à la dignité humaine, nous aurons jetés les Droits de l’Homme et du Citoyen dans les poubelles de l’histoire.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès