• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de mortelune

sur Quand la collecte des banques alimentaires nourrit les ressentiments


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

mortelune mortelune 29 novembre 2011 13:44

Fichtre ! Je veux juste rappeler que lorsque l’on donne, on le fait avec le coeur et pas avec le portefeuille. Je préfère 1000 fois quelqu’un qui ne donne pas à quelqu’un qui donne en se demandant ce que l’autre va en faire.

Il y a :
- ceux qui donnent pour nourrir surtout leur égo
- ceux qui donnent parce que eux aussi ils ont été dans le caca 
- ceux qui donnent par empathie.
Le premier groupe se retrouvent surtout chez ceux qui ont pas mal d’argent gagné sur le dos des autres. Ils se sentent coupables et font leur ’mea-culpa’ en donnant. Le paradis ne sera pas pour eux...
Le second groupe rassemblent ceux qui savent que la vie n’est pas linéaire et qu’il est plus facile de basculer dans la pauvreté que dans la richesse (surtout en ce moment). 
Ceux du troisième groupe comprennent les émotions, les sentiments des autres. Ils donnent comme ci les hommes faisaient parti de la même famille. Comme un frère donne à son frère sans rien attendre de l’autre. 

En cette période de peur (mise en oeuvre par la bande à Rockefeller) il est facile de comprendre que les gens fassent marcher leur égo à fond pour s’en sortir seul en oubliant d’être collectifs. Panique à bord ! 
Pourtant si les humains veulent s’en sortir ils devraient mettre de coté leur égo, et aimer l’humanité telle quelle est. Ouvrir son coeur à la place de son cerveau... 
Les tenants du pouvoir savent très bien tout ça et ils utilisent la bonne vieille formule « diviser pour régner ».
Cordialement,

PS : les hommes sont tous différents et pourtant ils ont tous un point commun ; ils sont des hommes, habitants d’une toute petite planète perdu dans l’univers.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès