• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Spip

sur Les écoquartiers : un projet au coeur de l'environnement !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Spip Spip 5 décembre 2011 15:42

@ l’auteur.

les écoquartiers sont des vitrines bien séduisantes en ce sens que, en plus des performances écologiques, ils proposent une manière de vivre radicalement différente de ce qu’on peut voir/subir aujourd’hui. Mais ça peut être à la fois une solution et un problème... Reprenons les différents points de votre argumentaire.

L’implication : de consommateur à acteur, y sommes-nous prêts, assez motivés ? Prêts à assister à de nombreuses réunions d’avant-projet, prêts à confronter ses désirs à ceux des autres, à les limiter éventuellement et pour finir, à accepter un compromis sans lequel rien ne peut se faire ? Signer chez Bouy... au vu d’une belle plaquette avec certification BBC, est bien plus reposant...

Réduire l’empreinte  : l’entraînement peut commencer, c’est vrai, dans un quartier pas éco. Encore faudrait-il que les communes aient des politiques de gestion des déchets cohérentes et abordables.

Les arguments contre :
- technologies vite dépassées. Le respect des principes de base (conception, orientation, matériaux de base, etc.) ne nécessite pas forcément un recours massif à des équipements hi-tech. Le concept de « passif » le montre bien.
- non rapport avec les autres. Alors là, oui, c’est un risque réel. Combien de fois, dans des commentaires, voit-on arriver l’expression « ghetto à bobos »  ? Il y faudrait, de la part des occupants, un gros effort de communication et là, retour à implication...
- un alibi pour ne pas rénover l’ancien. C’est à craindre. Tout dépend, encore une fois, de la politique des collectivités. Sans plan d’ensemble, ce sera du coupage de ruban pour la presse locale et les élections (il y a toujours une élection à venir...)
- mixité sociale. Toute relative au niveau des moyens et ce ne sont pas les derniers « coups de rabot » fiscaux qui vont aider.

Pour finir, j’ajouterais un problème « d’appellation non contrôlée ». Chez moi, on fait beaucoup de battage autour d’un nouvel écoquartier, apparemment bien conçu. Sauf qu’il a été planté entre le site d’une ancienne usine de traitement de déchets, qui a empuanti la zone au point qu’il a fallu la fermer, et le site de la nouvelle ! On promet bien sûr qu’elle fonctionnera parfaitement mais le réalisateur/exploitant est déjà empêtré dans plusieurs procès, pour d’autres installations ailleurs, qui pourrissent la vie des riverains. Alors, écoquartier ou « piège à bobos/gogos » ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès