• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre-Marie Baty

sur Ne soyons pas vache...mais indignés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 15 décembre 2011 23:38

Pour ma part, je trouve cette idée audacieuse et intéressante. Elle répond avec pragmatisme à une problématique réelle et grave : il n’y a plus de médecins dans les campagnes, et ceux qui restent font des horaires de forçat, n’ont plus ni temps libre ni vie de famille, doivent en plus encaisser la patientèle de leurs collègues qui partent en retraite, et il est absolument impossible de leur en demander davantage.

Pas loin de chez moi l’un d’entre eux s’est donné la mort l’année dernière. Et un autre qui ne voyait plus le jour a succombé à une crise cardiaque, laissant une veuve et deux enfants.

Vous pouvez relever le numerus clausus ou faire venir des Roumaines pour exercer en France, ça ne changera rien au problème : les jeunes médecins préfèrent une patientèle riche et fortement concentrée en agglomération urbaine, et leurs femmes préfèrent elles aussi la ville pour ses commodités, les commerces et les écoles.

Aujourd’hui, pour un médecin généraliste, s’installer à la campagne relève du sacerdoce !

Pour finir, les vétérinaires ne soignent pas que des vaches, et la biologie du vivant est la même partout. Il faut du courage pour exprimer une idée pareille, et bien davantage de souci du bien commun que ceux qui la huent, surtout quand ils le font pour se donner une posture. Ce qui est bien dommage.

Bonne soirée


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès