• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JL1

sur Non, Monsieur le Sénateur, nous ne voulons pas d'un hiver européen


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL1 25 février 2012 09:48

Dans un premier temps, en transférant le pouvoir sur la monnaie aux banques, ils ont castré l’Etat.

Dans un deuxième temps, en s’interdisant de se financer autrement que sur les marchés finaciers, ils ont condamné l’État à s’endetter.

Aujourd’hui, la charge de la dette odieuse obère les capacité de l’état à équilibrer son budget et le condamne à un déficit exponentiel.

En limitant ce déficit à 0.5 %, soit une valeur dérisoire quand on sait que le capital s’enrichit de 10 fois, 20 fois cette valeur, ils condamnent les services sociaux et collectifs de État à une déliquescence catastrophique programmée à très court terme.

Et dans la perspective où cette auto-destruction programmée n’est pas possible au regard des opinions publiques, ils ont prévu d’avance de remettre le pouvoir total à un comité oligarchique auto-proclamé et d’accepter l’arrivée des chars de l’OTAN pour rétablir l’ordre.

Nous n’avons qu’une seule chose à faire : élire pour président, le seul de nos politiciens capable de renverser la vapeur néo-pétainiste qui souffle aujourd’hui sur notre pays, j’ai nommé Jean-Luc Mélenchon.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès