• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de sven

sur Islande : info ou intox ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sven 10 mai 2012 17:36

Désolé, mai je trouve que cet article ne lève pas les confusions sur les problèmes de l’Islande ou de la Dette. A ma connaissance, l’Islande « croule » sous la dette privée. Mais comme c’est une dette privée, cette phrase ne prend de sens que lorsque le gouvernement islandais, sous la pression des créanciers anglo-saxons, tente de faire rembourser des dettes privées par le peuple islandais ! Aujourd’hui, l’Islande a simplement refusé de rembourser cette dette et pris des mesures sociales et économiques pour réduire le chômage de façon volontariste, nationaliser certaines banques etc... Les résultats sont impressionant et méritent d’être examinés. Par ailleurs, en ce qui concerne le problème de la dette publique en général, force est de remarquer que ceux qui crient au loup sont ceux qui l’augmentent le plus. 30% de l’augmentation de la dette publique française vient de la crise de 2008. Par ailleurs, la dette publique a augmenté constamment sous tous les gouvernements depuis 1973, sauf pendant celui de Jospin ! Il faut donc en conclure plusieurs choses :
-ceux qui crient à la faillite augmentent la dette.
-parce que la dette profite aux investisseurs et en particulier aux banques.
-la plupart des pays qui ont une faible dette (sauf le Luxembourg) sont très pauvres.
-le Japon a une dette très supérieure à celle de la plupart des autres pays.
La solution de la dette n’est surement pas celle qui nous est proposée :
-il faut annuler la dette en remarquant qu’elle a déjà été payée largement par les intérêts versés depuis 30 ans.
-il faut redonner le rôle traditionnel à aux banques centrales : prêter aux états à faible taux.
En résumé, il faut mettre fin à ce rackett des banques privées qui empruntent à taux presque nul à la BCE et prêtent à 4% à la France et 18% ou plus à la Grèce. Si en plus on fait cesser la saignée économique que constituent les salaires, primes, retraites chapeaux démentiels et qui s’apparentent à de l’abus de bien social légalisé, la France n’a plus beaucoup de problèmes.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès