• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jc laurent

sur Esprit pré-spirituel


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jc laurent jc laurent 1er août 2012 21:52

Le mot mystique dans ce cas est employé dans un contexte bien défini.
Cette démonstration est excellente bien que, a mon humble avis, totalement contrefaite par la méthode de l’amalgame du réel et du factice, l’imposture du déballage de contrevérités enchevêtrées avec citation de personnages illustres pour faire le change. Le mot « mystique » fait toujours réagir à en oublier la substance de l’origine.
Mais ce n’est pas le sujet.
Le rappelle pour ceux dont l’émotion les submerges à la vue de ce mot, que l’on cause de mysticisme dans les civilisations sans écriture et éventuellement des stigmates qui pourraient perdurer dans notre culture. Enfin de sacrées cicatrices à en lire smiley

Je tiens à redire ce cette démonstration est un exercice magistral, j’adore, merci de nous y avoir convié.

J’ai étudié les philosophes grecs et je me suis un peu spécialisé dans Socrate Aristote et Platon.
Par Platon j’ai donc touché à ses collègues à qui il a « tout plagié » puisque je suis un adepte de l’idée que Platon est un imposteur qui s’est servi de Socrate, Théodore de Cyrène, Pythagore et bien d’autres.
Mais je ne partirais pas dans un débat étymologique du mot « mystique » dans l"histoire de la culture occidentale ce n’est pas le lieu.
Pour conclure je me contenterais de dire que dans notre vie nous croisons :
- ceux qui savent qu’ils savent et ce légitimement
- ceux qui savent qu’ils ne savent pas, ce objectivement
- ceux qui croient qu’ils savent alors qu’ils sont ignorants.
Ces derniers sont à proscrire de tout échange.
Et ils sont pénible, souvent autiste et prétentieux ! smiley)))


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès