• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gelezinis Vilkas

sur « Car le fascisme avait, à son programme, la réalisation de l'Union européenne »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gelezinis Vilkas Gelezinis Vilkas 10 septembre 2012 11:08

Cet article est intéressant car factuel. Toutefois, il est bien évident que l’idée d’Europe politique n’est pas liée au fascisme et qu’en outre l’UE actuelle est fondée sur le principe d’égalité entre européens. Ce n’est ni une Europe française (comme sous Napoléon) ni une Europe allemande (comme sous Hitler), encore moins une Europe russe (même si on intégrait la Russie à l’UE), mais tout simplement une Europe européenne.

L’article fait référence au socialiste et résistant André Philip, fondateur du MSEUE, qu’il est donc difficile de présenter en « fasciste ».

Si certains fascistes ont défendu l’idée de communauté européenne (voir le programme de Vérone du Parti Fasciste Républicain en 1944), et si certains (néo-)fascistes ont prôné eux aussi l’unification européenne après-guerre (Mosley, Strasser, Thiriart, Bardèche), c’est un courant européiste parmi d’autres, comme il y a un courant socialiste, un courant libéral ou un courant démocrate-chrétien.

Enfin, rappelons que Hitler était totalement opposé à l’idée d’Europe unie, et qu’il dénonçait déjà Pan-Europe avec une dureté extrême (il qualifie Richard Coudenhove-Kalergi de « bâtard du monde entier) et considérait latins et slaves comme des sous-hommes... donc il ne faut pas être dupe de l’intention implicite de cet article de présenter l’UE comme un projet »fasciste".

Oui, il y a eu des fascistes européistes, et cet article a le mérite de le rappeler, même s’il oublie des gens comme Henri de Man ou Marcel Déat. Mais ce n’était qu’une petite partie, bien sûr honnie, des européistes.

Cordialement.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès