• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Groupe BLE Lorraine

sur Hayange : berceau et tombeau du fer


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Groupe BLE Lorraine Groupe BLE Lorraine 19 décembre 2012 19:33

Il y a d’abord eu la fusion des usines d’Uckange, Saulnes, Rombas, Hayange, ainsi que la cokerie de Sérémange sous Lorfonte. Cela a alors été la mort programmée des sites de Rombas et d’Uckange. L’ensemble est passé directement sous la Sollac. Quand Uckange a fermé en 1991 (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1676-cathedrale-de-feu-a-uckange), le personnel est parti dans des conditions acceptables mais sociologiquement difficiles. Grâce au combat syndical et à la convention générale de protection sociale, les gens sont partis en retraite à 58, puis 55 et 50 ans.

La Solmer, marquée par la construction à la fin des années 1960 d’une immense usine sidérurgique à Fos-sur-Mer, près de Marseille, a été l’un des éléments du déclin de la Lorraine. Contrairement à Dunkerque, il n’y a avait pas là-bas de culture industrielle, encore moins sidérurgique. Une grande partie de la direction et de la maîtrise d’œuvre a donc été constituée par du personnel lorrain. C’est à partir de ce moment-là que la dégradation, psychologique d’abord, puis physique de la Tour des Tilleuls (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1419-renovation-urbaine-a-uckange) a commencé, essentiellement habitée par des agents de maîtrise qui sont partis à Fos-sur-Mer avec famille et bagages.

La minette lorraine, composé à 30 % de fer, a été remplacée par des minerais étrangers, d’une teneur en fer proche de 65 %. Une productivité meilleure à un coût identique, le calcul était simple. La sidérurgie sur l’eau, alimentée par les grands minéraliers, condamnait à plus ou moins long terme les belles installations des hauts-fourneaux de Hayange.

Le site sarrois de Dillinger est cependant un contre-exemple. Il a réussi à surmonter son handicap continental grâce à l’action et à l’engagement du Land de Sarre. Le fédéralisme allemand octroie en effet des compétences beaucoup plus larges aux collectivités. En Belgique, au Luxembourg et en France, Mittal ferme des usines car il n’a pas de contre-pouvoir (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1479-siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits).


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès