• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Wàng

sur Dix propositions aux candidats, pour que l'Europe demeure au coeur !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Wàng (---.---.189.128) 15 février 2007 13:08

//Pourquoi considérez vous que l’apprentissage des langues est un rapport de force entre les nations

- > Ca saute aux yeux : 90% du travail à faire pour pouvoir s’exprimer dans une langue étrangère (surtout pour une langue aussi difficile que l’anglais) consiste à apprendre des irrégularités et des choses inutiles pour savoir parler. :( En anglais : comme pour le chinois, vous devez apprendre chaque mot avec sa graphie (ne pas compter sur la phonétique), son accent tonique, sa prononciation, et les polysémies ! Ce n’est qu’un aspect de la difficulté de l’anglais : pendant ce temps là, les anglos natifs n’apprennnent pas nos langues et ils restent toujours supérieurs dans une discussion d’égal à égal.

- > Tout en empochant les énormes avantages injustes inhérents à cette situation : économies (17 milliards d’euros par ans, estimation du rapport Grin), diplomatiques, culturels ou symboliques (Jeux Olympiques).

- > La question est celle de la dignité linguistique des peuples et de l’égalité entre les hommes sans discrimination de naissance. Ca n’a pas l’air de vous choquer...

//comme pour dire à vraiment c’est nous les meilleurs, tout le monde parle notre langue.

- > Si les gens étaient persuadés que leur langue vaut autant que celle des anglos, ils se conduiraient plus dignement, seraient un peu plus attachés à la démocratie linguistque et ne se résigneraient pas à un tel scandale. Inversement, un certain nombre d’anglophones sont persuadés de leur « supériorité ». Bonjour l’Europe de la justice !

//Le fait est aujourd’hui que tout les pays Européens et bien d’autre font un apprentissage de l’anglais très tot.

- > C’est un mal. Un résultat du bourrage de cdrâne insinué dans les esprits depuis 60 ans. Il vaut mieux défendre l’égalité, la justice, la diversité et analyser les aspects pervers du tout anglais ! Celle langue fonctionne très mal comme langue pont, mais personne n’ose remettre un « état de fait » en question. Pourquoi ?

// Entre parenthèse, il me semble qu’en France il y a beaucoup d’arabophone, donc économiquement c’est plutot bien pour l’avenir, non ?

- > L’arabe dialectal marrocain ou tunisien n’a que peu à voir avec l’arabe moderne. D’ailleurs cette langue n’a pas les égards dûs au dieu anglais, la comparaison me semble indécente. On ne doit pas se voiler la face devant la place de l’anglais (langue scientifique, diplomatique, d’enseignement, en un mot coloniale) en invoquant le sort des patois et des langues immigrantes, surtout si ça veut préfigurer ce que deviendra le français « patois », demain dans une Europe anglo-colonisée.

Wàng


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès