• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de bakerstreet

sur Ce ne sont pas les mêmes femmes !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

bakerstreet bakerstreet 29 juin 2013 09:00


Bonjour Alinea, et bravo pour cet article

De belles saillies, de l’ironie et de l’intelligence,
 il en faut pour traiter un sujet pareil, toujours redoutable, et on l’on pardonne de déborder sur cette ligne jaune que chacune peint sur le sol, à l’image de son petit pied. 
Et je ne parle pas des places de stationnement.

La femme est l’avenir de l’homme. 
Bonne idée ! A vrai dire la seule bouée succeptible de nous sauver du naufrage est de sexe féminin : Patience , écoute, soin, intelligence sociale....

Des qualités féminines, mais que l’on a curieusement rabaissées, alors que jamais comme aujourdh’ui, elles ne se sont jamais montrées aussi indispensables à l’élaboration de notre futur. 

Les femmes aiment t’elles toujours ses guerriers, retour de pays chauds ?
Comme disait Arthur
Non, elles rêvent de devenir barbares à leur tour, de gonfler leurs muscles, 
de vous prendre par les cheveux pour vous enmener sur la couche. 
Le pamoison n’est plus de mode, mais l’invective. 

Ces nuances de grey n’ont pas la vertu de l’aquarelle, 
mais des postillons de corps de garde.
Par quel étrange mystère des femmes s’approprient chez l’homme ce qu’il y a de pire, pour tenter de se hisser au dessus de ce gratin indigeste que l’on appelle la réussite ?

La femme est l’avenir de l’homme
Une phrase que bien peu chez les jeunes savent accorder à tous les temps.
 Il faut savoir d’où l’on vient, souvent, comme beaucoup pour beaucoup de choses, pour savoir qui l’on est.


Lisez les nouveaux maitres à penser, à baiser, ( l ’amour est hautement suspect), à éduquer, à épanouir ! 
Les chasseurs de différences, les colleurs de slogans, les journalistes de votre vie, ceux qui vous définissent, qui vous pétrissent, qui vous transforment en peitt soldat d’un genre nouveau, d’un genre ancien, de ceux qui se croient libres, en s’attachant les chaines des autres aux pieds !

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès