• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de L’enfoiré

sur Aux grandes heures des Trois-Baudets


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

L'enfoiré L’enfoiré 2 août 2013 16:03

« Je ne t’avais pas reconnu sous cet avatar terrifiant. »

Désolé, j’aimais mieux l’autre. Bien sûr. Je me suis vu forcé d’en changer récemment, car j’étais accusé d’en faire trop à sourire, à aimer l’humour. Fais le compte, l’humour est mal vu dans la majorité des cas. On ne le comprend pas. Alors j’ai cherché un moustique qui pique. smiley 


« ... buzz, des années 30 utilisèrent le cinéma »

Tout à fait. Les artistes se sont vu contraints de suivre la technologie du moment. La télé ne fait plus recette actuellement, alors, il y a Internet. De plus, on y veut tout gratuit. C’est le pied. Enfin, parfois un croche-pied, mais c’est plus voilé, moins apparent. Les artistes sont obligés de s’installer sur le net pour se faire connaître, en attente de se faire voir. 

Je parlais d’Aznavour. Comment est-il encore en place aujourd’hui ? Simple par carrière internationale. Notre Adamo, il est parfois plus connu au Japon que chez nous. 

Un pays peut-être aussi grand qu’il veut ou qu’il peut, cela ne suffit pas pour percer et gagner sa notoriété. Si tu te souviens d’un article « Très chère originalité », elle est devenue super chère.

J’ai quelques piges de plus que toi. C’est dire si j’en ai vu passé des époques.

Je te suis dans tes découvertes futures. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès