• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de antyreac

sur Propagande télévisée contre Cuba : les États-Unis dépensent chaque année 24 millions de dollars


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

antyreac 2 août 2013 21:59

L’argument des pro-castristes se base toujours sur la victimisation de Cuba, bastion du bon communisme face au méchant impérialisme américain, le social-impérialisme soviétique on oublie ! Si le peuple cubain vit dans la misère et dans la terreur, ce serait évidemment la faute à l’oncle Sam et à son blocus… qui n’existe pasEt si la pauvreté des travailleurs cubains provenaient à la fois de l’incurie du gouvernement et du parasitisme de la nomenklatura, la nouvelle bourgeoisie qui reçoit, en échange de son service du roi Castro, un niveau de vie plutôt agréable, (écoles, magasins, hôpitaux séparés) nettement au-dessus des 12$ mensuels touchés par le pauvre peuple.

Amnésie Internationale et les spécialistes de l’indignation de gauche
Depuis quelques mois, Dick Marti et des droits-de-l’hommistes s’agitent pour faire fermer Guantanamo. Bonne idée de mettre un terme à cet espace de négation des Droits de l’Homme, mais que Cuba subisse une dictature depuis 1959, cela ne les concerne pas. Toujours deux poids, deux mesures avec une indignation à deux vitesses.

Selon 20 mn du 12 janvier 2007, le sommet du mauvais goût a été utilisé par Amnesty International qui oublie le nombre de prisonniers politiques à Cuba. Selon Trial, le régime cubain a assassiné plus de 15’000 personnes, mais cela, Amnésie Internationale l’oublie depuis plus de 50 ans. Toujours cette mauvaise foi des imposteurs de la défense des Droits de l’Homme. Les victimes des régimes sanglants de gauche peuvent encore attendre longtemps ! Des années après leurs morts, le négationnisme les maintient dans l’oubli. Tout cela pour protéger des serial killers !.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès