• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de helloyoo

sur Brider les moteurs peut-il aider à sauver des vies ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

helloyoo (---.---.123.66) 31 mars 2006 10:48

La vitesse n’est pas la cause majeure des accidents mortels ou graves, elle est un des paramètres relatifs. Avec quelques millions de kms « dans les pattes » comme commercial et ensuite consultant, sur la France, la Suisse, la Belgique et même l’Angleterre, et ce depuis 25ans, j’ai observé les comportements des conducteurs de tous âges et de tous types.

Nonobstant les particularismes nationaux comme la prise de priorité à droite intempestive en Belgique, le respect ultra strict de la réglementation en suisse alémanique et la « radarite » exagérée dans certaines zones anglaises, la conduite est avant tout un problème de conscience et de connaissance.

Conscience de ses propres capacités comme de celles du véhicule, conscience de l’importance de la réflexion et de l’intelligence anticipatrice dans le processus de conduite, et connaissance des caractéristiques de son véhicule comme de celles des différentes catégories de conducteurs.

En allemagne la vitesse est libre sur certaines portions d’autoroutes, et les conducteurs respectent les limitations indiquées pour le reste, de plus la majorité des véhicules lents restent sur les files de droite (comportement non intégré par les allemands de l’est avec leurs trabants poussives qui furent à l’origine d’un grand nombre d’accidents juste après la réunification).

Ce comportement est loin d’être celui des conducteurs français, et il me semble bien plus dangereux de voir des véhicules ventouses bloqués à 125kmh sur la file de gauche « parce que je respecte la limitation et les autres n’ont pas à rouler plus vite », qui obligent les autres à les doubler sur la droite, ou même ces véhicules surchargés et vétustes qui sèment leur cargaison au fil du voyage, ou encore les véhicules de petite cylindrée, conduits à la limite de leurs possibilités par des conducteurs inconscients, limite qui atteint quand même en général les 160kmh.

Je roule vite, je suis équipé de GPS avec repérage des radars fixes et signalement des mobiles, j’écoute les CBistes depuis le début et je connais le comportement de la maréchaussée suffisamment pour repérer un hélico en chasse.

J’ai eu 2 accidents en 35 ans de conduite, jamais en responsabilité et jamais en raison de la vitesse, et je n’ai perdu depuis que ce système existe que 4 points pour m’être fait « flasher » par un radar nouvellement installé et non repéré.

Je ne me sens ni rebelle ni incivique et ne mets pas la vie d’autrui en danger, car je ne roule vite que quand il est possible de le faire, et jamais en agglomération bien sur !

Limitez la puissance des véhicules, vous ouvrirez le marché parallèle du débridage, des fausses puces électroniques de contrôle,etc... mais vous n’empècherez pas un véhicule de percuter un autre à 50kmh avec des conséquences dramatiques s’il s’agit d’une faute de conduite.

Ceci est un faux débat, le vrai débat est celui d’une meilleure formation à la conduite et d’une responsabilisation PAR LE MILIEU FAMILIAL des jeunes conducteurs, d’un meilleur contrôle des aptitudes à la conduite des personnes âgées, entre autres.

Et cessez de stigmatiser les motocyclistes dont je suis également, la majorité savent rouler sans mettre en danger la vie d’autrui tout en conservant un plaisir réel à se déplacer avec un engin ludique.

Quant au débat sur la pollution, pensez aussi au transport routier qui reste la cause majeure, et de loin, de la pollution liée aux transports. Salut d’un routard souvent malgré lui.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès