• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gai nihiliste

sur « La démocratie totalitaire, penser la modernité post-démocratique »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gai nihiliste (---.---.220.222) 22 février 2007 23:29

Personellement, le surhomme je le préfère quand il ressemble à l’homme éveillé, au Bouddha si vous n’y voyez pas d’inconvéniants. Je trouve la volonté d’Eveil qui fait le Bodhisattva plus attirante parce que plus altruiste, d’avantage tournée vers l’autre. Tandis que la réalisation du surhomme de Nietzsche en se surmontant soi-même, en surpassant ses insatisfactions relève d’une démarche beaucoup trop individualiste.

D’autant que Nietzsche ne nous donne pas le mode d’emploi. Il dit : surmontez-vous ! Mais nous abandonnant à une exhortation vide, il ne nous dit pas comment faire. L’immense avantage d’une tradition spirituelle telle que le Bouddhisme, c’est d’être livrée clé en main avec ses méthodes, ses exercices et ses pratiques clairement axées sur le dépassement de soi.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès