• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de @lbireo

sur Plus tard, je veux être bouquetin !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

@lbireo @lbireo 23 novembre 2013 01:03

j’en ai vu ! de trèèès loin, mais j’en ai vu !

le préfet qui à fait cette demande d’abatage s’est basé sur le fait qu’un minorité (j’insiste sur ce terme !) était infectée par la brucellose maladie touchant surtout le bétail et les personnes pratiquant des activités y étant associées (éleveur, vétos, etc...). on compte ainsi 23 cas chez les humains en 2001 et 21 en 2011. sur près de 70 millions de personnes, c’est peu, et en plus ça se soigne.

ça me fait penser à Bachelot et ses 90 millions de doses de vaccins pas vraiment utiles qui ont couté 1 milliard d’euros à l’état.

ensuite, le bouquetin est un animal sauvage (je ne me rappelle pas avoir jamais entendu parler d’élevage de bouquetins, ni de steak de bouquetin, qui est peut être délicieux).

donc le risque de contamination pour l’homme est pour le moins faible !

je ne suis pas opposé au principe de précaution, mais dans ce cas, cela relève davantage de la paranoïa.

pour ce qui est du déplacement des populations vers d’autres lieux, les animaux comme les plantes ont tendance à mal supporter le changement d’environnement, voire à en mourir.

sans doute qu’un marquage des animaux, courant chez les espèce protégées et l’administration d’antibiotiques à l’aide de fusils à seringues hypodermiques serait une meilleure solution.

d’accord ! ça leur ferait mal au postérieur et il se méfieraient davantage des humains mais moins de contacts = moins de risques de contamination ! en plus c’est aussi pour leur bien !

dans tous les cas laissons tranquille ces pôv’ bestioles qui ne nous ont rien fait, qu’on puisse toujours en voir (même de loin) et en prendre de jolies photos !

à quoi servirait-il qu’une espèce soit protégée si elle doit être décimée parce qu’un parano en a décidé ainsi ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès