• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Il n'y eut point de sacrifices humains autrefois en Amérique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 22 décembre 2013 23:31

Les seuls sauvages à avoir jamais vécu en Amérique y ont débarqué à partir de 1492.

De plus une des rares religions à avoir jamais exigé le meurtre, et promu l’esclavage et le vol est la religion catholique, et cela par deux bulles papales qu’il importe de connaître..
La bulle pontificale Romanus Pontifex (Nicholas V), du 8 janvier 1455.
La bulle pontificale Inter Caetera (Alexander VI) du 4 Mai 1493.
Source :
Ces deux bulles autorisent et conseillent l’extermination, le pillage et l’eclavagisation de tous les peuples qui ne se réfèrent pas au Christ, que ce soit en Amérique ou en Afrique et ailleurs. Elles offrent au nom d’on ne sait quel droit les territoires découverts à différents souverains européens.
Aujourd’hui, les descendants de ces sauvages sèment la terreur et la mort sur la planète entière, au nom de ce qu’ils osent appeler la civilisation.
Le plus extraordinaire est qu’il se trouve ici des gens qui, sans connaître quoique ce soit à ce sujet, ont le culot de moinsser l’auteur, ou de plusser son détracteur Salvador, qui visiblemment n’a pourtant strictement rien d’autre à apporter au débat que son opinion personnelle. Autant dire rien.
Nous aurions pourtant tellement à apprendre de ces soi-disant sauvages, que ce soient ceux d’Amérique du Sud ou du Nord, ceux du moins que nous n’avons pas génocidés, ethnocidés, torturés, violés et plus simplement trucidés au nom du Christ (qui n’en demandait bien sûr pas tant) !
Remettre en cause le dogme des sacrifices humains en Amérique du Sud revient bien entendu à remettre en cause tous les colonialismes, ceux du passé, et ceux du présent, soit disant perpétrés pour des motifs humanitaires, à l’exception du colonialisme en Palestine, qui lui se passe fort bien de toute justification, puisqu’il est de droit divin. 
Remise en cause impensable, donc.



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès