• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jack mandon

sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 25 décembre 2013 13:59

philouie,

La psychologie n’a pas grand chose à faire avec l’islam qui lui rend bien.

Les diverses confessions sont les formes codifiées et dogmatisées d’expériences d’origine religieuses. Les contenus de l’expérience initiale y ont été sanctifiés et.. figés en un édifice mental fort rigide et souvent compliqué.

Je reviens à l’idée selon laquelle, l’expression du mental aux quatre volets principaux
Selon l’évolution de la conscience est d’abord religieuse avant de s’enrichir de l’art,
puis de la science et de la philosophie. L’histoire de l’humanité.

C’est la rigidité et la complication de cet édifice mental originel qu’il faut accepter
d’expliquer, d’assouplir avec l’apport artistique, philosophique et scientifique pour
ne pas tomber dans le sectarisme et l’intégrisme religieux.

Je persiste à penser que la religion qui veut tout gérer en se mêlant de tout devient
dangereuse et nuisible pour l’évolution de l’humanité.

Dans la quête d’harmonie et d’équité, la vie humaine se fait complexe, plurielle, mobile,
et surtout globale.

Le psychologue, s’il assume une attitude scientifique, ne doit pas prendre en considération la prétention de chacune des croyances à être la seule et éternelle vérité. Il doit porter son attention sur le côté humain du problème religieux, car il s’occupe de l’expérience religieuse primordiale, indépendamment de ce que les confessions en ont fait.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès