• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Le 11-Septembre sur Arte : un complot américain « n'est pas inenvisageable »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 5 janvier 2014 19:31

La presque totalité du carburant a brûle dans les premières secondes du crash.

Pour le reste, la température n’a pas dépassé 280°C après les premières secondes.
C’est très insuffisant, l’Ours.
Pour le reste, lisez ça :
http://books.google.fr/books?id=qe3oncBwXDQC&pg=PA47&lpg=PA47&dq=temperature+maxi+%22incendie+de+bureau%22&source=bl&ots=bm4DNjzIGH&sig=rd0s67K-Ju5nwrXmBp8KmcDoFB4&hl=fr&sa=X&ei=Q8vCUr-bLO7s0gWHvYCQDQ&ved=0CE0Q6AEwAw#v=onepage&q&f=false
C’est précis, net et sans bavure. Pas comme votre verbiage pseudo-scientifique (il y a des pages non autorisées, parcourez tout).
L’acier fond à 1535°C.
Il devient liquide à 2861°C.
Le kérosène brûlant à l’air libre ne peut dépasser 825°C dans les meilleures conditions d’apport d’air (les fumées noires montraient que c’était loin d’être le cas).
L’extrême chaleur nécessaire ne venait ni du kérosène ni du mobilier de bureau, il faudra bien vous y faire.
Instruisez-vous, vous en avez l’occasion...



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès