• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de oncle archibald

sur Passez la main, je vous en supplie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 15 janvier 2014 10:21

Encore et toujours quelque leçons à prendre de notre vieux pote Brassens :

« Cette pauvre poignée de main
Gisait, oubliée, en chemin,
Par deux amis fâchés a mort.
Quelque peu décontenancée,
Elle était la, dans le fossé.
Je la recueillis sans remords.

Et je repris ma route avec l’intention
De faire circuler la virile effusion,
Car c’est une des pires perversions qui soient
Que de garder une poignée de main par-devers soi.

Le premier m’a dit : »Fous le camp !
J’aurais peur de salir mes gants.« 
Le deuxième, d’un air dévot,
Me donna cent sous, d’ailleurs faux.
Si le troisième, ours mal léché,
Dans ma main tendue a craché,
Le quatrième, c’est plus méchant,
Se mit en quête d’un agent.

Car aujourd’hui, c’est saugrenu,
Sans être louche, on ne peut pas
Serrer la main des inconnus,
On est tombé bien bas, bien bas...

Et la pauvre poignée de main
Victime d’un sort inhumain,
Alla terminer sa carrière
A la fourrière ! »

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès