• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de epicure

sur 1945-2017. Une France qui tombe… avant une autre France ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

epicure 13 juin 2014 05:03

@Par Éric Guéguen (---.---.120.224) 12 juin 12:00

voyons :
le récit général c’est exactement ce que je racontait à lsga, en plus simplifié.
Le reste les remarques additionnelles reposent sur des confusions, des erreurs de conception. Donc rien d’intéressant non plus. 

Non les socialistes en sont pas des libéraux complexés, ce sont des socialistes tout court. Mais pour le comprendre il ne faut pas regarder le monde politique de la tour renfermée du réactionnaire.
S’ils ont l’individualisme de commun avec les libéraux ils s’opposent à eux sur les questions d’universalisme/particularisme, qui s’exprime souvent en terme d’égalité/inégalité, unité/différenciation.

Bien au contraire la gauche progressiste est bien cohérente puisque pour elle le lien social passe par le lien horizontal, d’égal à égal, basé sur l’universalité des individus , alors que ton aveuglement réactionnaire ne voit que le lien vertical, transcendant comme lien social.
D’autre part l’individualisme est effectivement le refus du carcan du lien vertical.
Mais le particularisme est le refus du lien horizontal entre gens différents.
Ce qui se traduit par le fait que la société libérale est bien la société du délitement de tous les liens sociaux, et pas le socialisme pourtant individualiste lui aussi .

Donc le lien horizontal, entre individus égaux, est bien le seul moyen de faire lien entre individualistes, c’est ce que formalisent les idées de gauche.
Et d’autre part le lien vertical est le seul lien social entre groupe particularistes séparés socialement par leurs particularismes. Ce qui explique l’importance du roi comme symbole d’unité dans les sociétés anciennes fortement particularisées.
Et les états-unis en faisant reposer le lien social sur une religion civile (lien vertical) prouve qu’elle est avant tout particulariste avant d’être individualiste.
D’ailleurs en Amérique tes copains conservateurs ont une forte influence sur la société américaine, même si le libéralisme américain permet d’avoir des espaces de libertés, surtout les grandes villes.

l’individu n’est donc pas nécessairement libéral s’il est universaliste. L’individu libéral c’est l’individu particulariste, celui qui n’attribue en fait le statut d’individus selon la possession ou non de certaines particularités personnelles ( propriété privé, affirmation d’un religion etc... ), quand aux autres ils doivent se taire vis à vis de « la liberté » de ces privilégiés du libéralisme, mettre leur autonomie d’individu en sommeil.

En fait ce sont les libéraux qui ne sont pas cohérents, puisque la notion d’individu est fragmentée du fait de l’égocentrisme de l’individu particulariste.
La société libérale est donc tiraillée entre ses tendances individualistes (partisans des libertés individuelles sociétales, avec des considérations sociales) et particularistes qui s’exprime par la défense du libéralisme économique et le communautarisme libéral des pays anglo-saxons.
Et comme le particularisme les réactionnaires et conservateurs ils en connaissement un rayon, ils arrivent à poser leur pions et influencer les sociétés libérales, sachant profiter des espaces de licence pour imposer leur autoritarisme .. au nom de la liberté.
Et dans ce qui ne va pas dans nos sociétés actuelles il y a justement ces influences réactionnaires et conservatrices, dont le traité atlantique est une facette : imposer l’autorité et le pouvoir de groupes privilégiés au nom de la liberté, pour mieux tuer la liberté.
Chez les musulmans britanniques les réactionnaires l’ont bien compris en grande bretagne aussi ( le fameux londonistan ). D’ailleurs leur fort particularisme partie intégrante de leur conceptions réactionnaires participe à la destruction du lien social là où ils ont de l’influence.

Le problème de nos société n’est pas l’individualisme en soi, c’est bien le particularisme qui génère toutes les tensions, dans nos société, qui crée le vrai délitement du lien social, car la société de consommation post moderne cherche à particulariser les individus au maximum. Et ce n’est pas les réactinaires dont les conceptions de société sont justement particularistes, en plus d’être autoritaire (point commun de tous les régimes criminels du 20ème siècle), qui peuvent donc inverser les choses, dans les faits, ils ne font que l’aggraver.

Donc tu vois bien que les réactionnaires en sont pas la solutions aux problèmes, mais bien une partie du problème.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès